Fermer

Tunisie: "vraie reprise" du tourisme après des années difficiles

Mise à jour le 23/05/2018 à 17h10 Publié le 23/05/2018 à 15h54 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Tunisie tourisme
© Copyright : DR

#Tunisie : Le tourisme tunisien a enregistré une "vraie reprise" durant les cinq premiers mois de 2018 avec une croissance de 32% des recettes et un développement important des marchés russe et chinois, a indiqué mercredi 23 mai la ministre du Tourisme.

"Il y a une amélioration importante. La croissance reprend au niveau du tourisme. On a dépassé les chiffres de 2014 et on dépasse les chiffres de 2010 (+6%)", année de référence pour le tourisme tunisien, a déclaré dans un entretien à l'AFP la ministre, Selma Elloumi Rekik.

Le nombre d'entrées avait dépassé les 2,3 millions le 20 mai, soit une hausse de 21,8% par rapport à la même période en 2017 et de 5,7% par rapport à la même période en 2010.

Les recettes liées au tourisme ont atteint 358,6 millions de dollars durant les cinq premiers mois de 2018, soit une hausse de 31,8% par rapport à la même période en 2017.

"C'est l'année de la vraie reprise", s'est réjouie Selma Elloumi, ajoutant que pour la saison estivale, "tous les hôtels affichent complet à Djerba, à Hammamet à Sousse et à Mahdia", principales destinations touristiques du pays.


LIRE AUSSI: Tunisie: le tourisme retrouve son niveau d’avant le «Printemps arabe»


Cette reprise a concerné "le marché traditionnel": les Français (+45%), les Allemands (+42,4%) et les Algériens (+17,4%), a affirmé la ministre. Mais les Chinois et les Russes sont en tête avec des taux respectivement de +56,9% et +46,4%.

"En 2018, nous allons dépasser les huit millions d'arrivées avec une croissance du marché russe et chinois ainsi que du marché traditionnel", a prédit Selma Elloumi.

"Les gens reviennent en Tunisie parce qu'il y a la sécurité. (...) Nous sommes au même niveau (de sécurité) que n'importe quelle ville européenne", assure-t-elle.


LIRE AUSSI: Tourisme: Top 5 des pays africains les plus compétitifs


La reprise a été soutenue par le retour des principaux tour-opérateurs comme le voyagiste britannique Thomas Cook et le géant TUI France, qui avaient cessé leurs activités en Tunisie après les attentats de 2015, a relevé Selma Elloumi.

Après plusieurs années de dégradation en raison de l'instabilité qui a suivi la révolution en 2011, le tourisme tunisien a été gravement affecté après les attentats de 2015 contre le musée du Bardo à Tunis et un hôtel de Sousse, qui avaient fait 60 morts, dont 59 touristes étrangers.
Le 23/05/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi