Fermer

Tunisair va licencier 400 salariés pour atténuer sa crise financière

Mise à jour le 01/12/2019 à 15h14 Publié le 01/12/2019 à 15h13 Par Karim Zeidane

#Economie
Tunisair
© Copyright : DR

#Tunisie : Tunisair va entamer son plan de restructuration pour sortir de la zone de turbulence dans laquelle elle se trouve depuis bientôt une décennie. Licenciement, injection de fonds par l’Etat et rajeunissement de la flotte, cette restructuration est vitale à la veille du lancement de l’Open sky.

Tunisair va mettre en place son plan de sauvetage basé sur trois leviers: réduction des effectifs, injection de fonds de la part de l’Etat et rajeunissement de la flotte ave l’acquisition de nouveaux appareils.

Au lieu de supprimer 1.200 postes, comme le souhaitait le management de la compagnie, ce sont finalement 400 salariés qui seront licenciés par la compagnie en 2020 dans le cadre d’une restructuration visant à réduire la masse salariale de la compagnie, réduction acceptée par le gouvernement.

Ce nombre est loin de celui souhaité par le directeur général de Tunisair qui avait sollicité, dans son plan de redressement de la compagnie adressé au ministère des Transports, la suppression de 1.200 postes, soit 15% des effectifs du groupe Tunisair (7.800 salariés).


LIRE AUSSI: Tunisie: licenciement de 1.200 employés et mesures financières pour sauver Tunisair


L’objectif est de retrouver le nombre de salariés de la compagnie identique à celui d’avant la révolution de 2010-2011. En effet, après la révolution qui a entrainé le départ de Ben Ali, le gouvernement tunisien d’alors avait poussé la compagnie à recruter un millier de salariés dans le but d’atténuer le chômage des jeunes. Une décision qui a poussé la compagnie à disposer d'un effectif pléthorique qui a fortement augmenté la masse salariale devenue un véritable gouffre financier pour la compagnie.

La compagnie emploie plus de 222 agents par avion, alors que la norme mondiale est de 80 agents par appareil en exploitation. Actuellement, avec une flotte de 28 appareils, la compagnie, sans ses filiales, compte 3.781 salariés pour une masse salariale de 773 millions d’euros.


LIRE AUSSI: Tunisair: en crise, la compagnie revoit ses ambitions à la baisse


Selon le directeur général de la compagnie, celle-ci a besoin d’une enveloppe de 383 millions d’euros pour mettre à exécution son plan de redressement. Une enveloppe nécessaire pour le rajeunissement de la flotte et son renforcement. La dette de la compagnie était de 989 millions de dinars à fin juin 2019.

A ce titre, Tunisair compte acquérir 5 Airbus A320neo en 2021 et 2022, via une opération Sale and Lease Back (SLB). La compagnie compte actuellement 28 appareils dont 7 exploités en mode leasing.


LIRE AUSSI: Tunisie: Tunisair négocie pour accélérer la livraison de ses Airbus


En 2018, la compagnie a transporté 3,8 millions de passagers pour un chiffre d’affaires de 460 millions d’euros.

Avec cette restructuration, la compagnie aérienne tunisienne espère mieux se préparer pour faire face à l’Open Sky avec l’Union européenne qui sera officialisé en février 2020. Cet accord qui ouvrira le ciel tunisien aux compagnies aériennes du vieux continent va renforcer la concurrence sur le ciel tunisien avec l’arrivée des low-cost qui pourront desservir tous les aéroports tunisiens, à l’exception de celui de la capitale, l’aéroport international de Tunis-Carthage.





Le 01/12/2019 Par Karim Zeidane