Fermer

Tunisie: les réserves de change, en hausse, assurent 140 jours d’importations

Mise à jour le 01/10/2020 à 13h07 Publié le 01/10/2020 à 13h06 Par Moussa Diop

#Economie
blanchiment d'argent, devises
© Copyright : DR

#Tunisie : En dépit de la crise économique, les réserves de change continuent paradoxalement de progresser. Elles assurent actuellement 141 jours d’approvisionnement, selon les données de la Banque centrale de Tunisie. Cette dernière a révisé à la baisse son taux directeur pour soutenir la relance économique.

Les réserves de change de la Tunisie ne faiblissent pas. Bien au contraire, elles continuent de croître de manière sensible.

Ainsi, selon les dernières annonces de la Banque centrale de Tunisie (BCT), mercredi 30 septembre, les réserves en devises de la Tunisie sont estimées à 21,13 milliards de dinars tunisiens (6,548 milliards de dollars). Elles permettent d’assurer 141 jours d’approvisionnement en biens et services, à la date du 25 septembre 2020, contre 17,90 milliards de dinars à la même période de l’année dernière, soit l’équivalent de 101 jours d’importation de biens et services. Un niveau désormais largement au-dessus du «seuil de sécurité» fixé à 90 jours d’importations de biens et services.


LIRE AUSSI: Les Tunisiens de l'étranger vont pouvoir ouvrir des comptes en devises


Les réserves en devises du pays ont plus que doublé par rapport à leur niveau de la même période de 2018 (10,74 milliards de dinars), date à laquelle elles avaient atteint leur plus bas niveau depuis 16 ans, ne couvrant que 70 jours d’importation de biens et services.

Les transferts de la diaspora, la baisse du service de la dette, les emprunts extérieurs en forte hausse et l’allègement du déficit commercial ont contribué à la hausse des réserves de change du pays.

Et selon la BCT, les entrées nettes de capitaux étrangers permettraient de couvrir le déficit courant et de soutenir les réserves de change du pays. Ce déficit s’est établi à 5% du PIB au cours des huit premiers mois de l’année 2020, contre 5,9% pour la même période de l’année précédente.


LIRE AUSSI: Tunisie: voici les scénarios de l’évolution du PIB, selon PBR Rating


Cette baisse du déficit courant s’explique surtout par la réduction du déficit commercial de 28% à fin août 2020, à 9,2 milliards de dinars contre 12,8 milliards à a même période de l’année précédente, grâce notamment à une baisse significative de la facture des importations (-21,6%) et à une régression des exportations moins importantes (-18,6%).

La BCT reconnaît toutefois que l’économie tunisienne est durement touchée par la pandémie de Covid-19 avec une contraction de 11,9% du PIB, en termes constants, durant le premier semestre de 2020, comparativement à la même période de l’année dernière, à cause de la baisse de la production dans tous les secteurs, à l’exception du secteur agricole.

Face à cette situation, la BCT a décidé de baisser son taux directeur de 50 points de base pour le ramener à 6,25%, dans le but de relancer l’investissement et de rétablir le rythme de l’activité économique tout en préservant la stabilité financière.
Le 01/10/2020 Par Moussa Diop