Fermer

Vidéo. Vaccin anti-Covid-19: l'Algérie promet de partager avec la Tunisie les doses "non encore acquises"

Mise à jour le 14/01/2021 à 17h31 Publié le 14/01/2021 à 17h16 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
L'Algérie choisit le vaccin russe Sputnik V

L'Algérie choisit le vaccin russe Sputnik V. Photo prise à Moscou lors du début de la campagne de vaccination anti-Covid-19/

© Copyright : Natalia KOLESNIKOVA / AFP

#Tunisie : L'Algérie va partager avec la Tunisie ses doses de vaccin contre le Covid-19, dont la réception est attendue d'ici la fin du mois, a indiqué le ministre tunisien des Affaires étrangères, Othman Jerandi.

Alors qu'il n'est pas sûr d'être bien servi en vaccins du fait des commandes tardivement lancées, le pays d'Afrique du nord promet tout de même de partager avec son voisin le peu de doses qu'il n'est même pas sûr de recevoir, parce que ne les ayant pas encore acquises. Et la précision est apportée par le ministre tunisien des Affaires étrangères, lui-même.


>>>LIRE AUSSI: En plus de Covax, le Sénégal négocie des doses de vaccin chinois

"L'Algérie n'a pas encore acquis les vaccins mais dès leur réception, elle va les partager avec la Tunisie", a assuré Jerandi, à l'issue d'une rencontre avec le président tunisien, Kais Saied, mercredi soir.



"C'est un engagement fort de l'Algérie pour la fraternité entre nos deux pays", a-t-il affirmé, ajoutant que "le président algérien (Abdelmadjid) Tebboune avait lui-même suivi ce dossier".

Cette information n'a pas été confirmée par les autorités algériennes.

La Tunisie, qui a changé deux fois de ministre de la Santé depuis le début de la pandémie, a annoncé une campagne de vaccination pour le deuxième trimestre 2021, et multiplié les contacts diplomatiques pour acquérir le vaccin.


>>>LIRE AUSSI: Vaccin anti-Covid-19: l'Egypte fait le même choix que le Maroc

L'américano-allemand Pfizer/BioNTech a déjà reçu une autorisation de commercialisation sur le marché tunisien. Tunis a commandé deux millions de doses, dont les premiers lots sont attendus au deuxième trimestre 2021, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Institut Pasteur de Tunis, Hechmi Louzir.

Des concertations sont en cours avec la partie russe pour l'acquisition du "Spoutnik V", selon le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi.

Le président Kais Saied a rappelé le 8 janvier, que face à "cette course contre la montre", la Tunisie devait "faire l'acquisition du vaccin de toute urgence" et choisir le meilleur vaccin du point de vue sanitaire, "sans entrer dans les considérations politiques".

L'Algérie a quant à elle déjà passé commande pour deux lots de vaccin, l'un auprès de la Russie et l'autre auprès de la Chine, deux alliées de longue date.

L'arrivée du premier lot du vaccin russe est programmée d'ici la fin du mois, a dû préciser mercredi le ministre algérien de la Santé, à la suite de déclarations officielles selon lesquelles il était attendu en début de semaine.

La campagne de vaccination devrait commencer dans la foulée, mais aucune date précise n'a encore été fixée.


>>>LIRE AUSSI: Alger lance une commande ridicule de doses du vaccin russe... afin de "sauver la face" de Tebboune

L'Algérie a enregistré depuis le début de la pandémie de nouveau coronavirus plus de 100.000 cas de contamination, dont plus de 2.800 décès.

La Tunisie, où la population est quatre fois moins nombreuse fait face à une recrudescence des cas. Le ministère de la Santé comptabilise au total plus de 168.000 cas, dont plus de 5.400 décès depuis le début de la propagation du virus.
Le 14/01/2021 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi