Couverture sanitaire universelle: Teniola Adedeji et Moses Ochora, deux jeunes atouts de l’Afrique

Au centre, Teniola Adedeji et Moses Ochora.

Le 06/10/2023 à 13h40

Ne vous fiez pas à leur look d’étudiants. Teniola Adedeji, une jeune entrepreneuse originaire du Nigeria et l’Ougandais le Dr. Moses Ochora, co-fondateur et CEO de Photo-Kabada, sont deux preuves vivantes de cette Afrique qui bouge, crée et innove. Tous les deux viennent d’être primés pour leur génie créatif, la qualité et l’utilité de leurs prestations.

En Afrique, 22% de la population en âge de travailler préfèrent créer leurs propres entreprises faisant parfois preuve d’une grande audace. C’est le taux de l’entrepreneuriat le plus élevé au monde, selon la Banque mondiale. Si le taux de mortalité des entreprises en Afrique demeure encore important chez les jeunes entrepreneurs, les success stories se multiplient. Retenez bien son nom: Teniola Adedeji. La jeune entrepreneuse originaire du Nigeria est la preuve vivante de cette nouvelle tendance en Afrique.


CEO et cofondatrice de Pharmarun, une plateforme à la demande qui offre une solution pratique aux demandeurs de médicaments essentiels, elle fait partie des figures montantes du secteur de la santé en Afrique. Basée à Lagos, la Start up que dirige la jeune femme propose aux utilisateurs de s’approvisionner en médicaments en seulement quelques clics. Très connectée au digital, la jeune pousse offre la possibilité aux utilisateurs d’effectuer gratuitement des consultations en ligne, si nécessaire.

S’appuyant sur un vaste réseau composé d’un millier de pharmacies à travers le Nigéria, PharmaRun vise ainsi à éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les officines traditionnelles dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

Elle n’est pas la seule pépite à suivre de près sur le continent. L’Ougandais le Dr. Moses Ochora fait également partie de cette catégorie de jeunes africains très prometteurs.

Co-fondateur et CEO de Photo-Kabada, l’entrepreneur a mis en place un appareil de photothérapie hybride surveillé à distance. Il permet de traiter simultanément plusieurs bébés atteints de jaunisse, une maladie très fréquente chez les nouveau‑nés et qui cause la coloration jaune du blanc des yeux et de la peau.

Alors qu’en Afrique la plupart des bébés traités pour la jaunisse ne reçoivent pas un traitement adéquat, faute d’équipements de photothérapie, Photo-Kabada est présentée comme une véritable aubaine, notamment pour les populations vulnérables qui ne peuvent pas envoyer leurs enfants à l’étranger pour se faire soigner.

La start up, suivie de près par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), l’incubateur d’entreprises basé au Kenya Vilgro Africa, et l’intégrateur des solutions technologiques à fortes valeurs ajoutées CAMtech Ouganda, lance cette année des essais cliniques de préproduction à grande échelle.

Lauréats du prix des Jeunes Innovateurs Africains

Les deux entrepreneurs ont plusieurs points en commun. En plus d’être de brillants entrepreneurs, ils viennent de se voir décerner le prix des jeunes innovateurs Africains pour la Santé, organisé par l’IFPMA, l’association représentant l’industrie pharmaceutique fondée sur la recherche, et Speak Up Africa, une organisation basée en Afrique et qui promeut le leadership sur le continent.

L’annonce a été faite récemment le 5 octobre 2023 lors du Forum Galien Afrique, qui célèbre la créativité et l’excellence dans le domaine de la science en Afrique. Alors que de nombreux gouvernements africains se heurtent à un véritable plafond de verre dans leur quête d’atteindre la couverture maladie universelle d’ici à 2030, PharmaRun et Photo-Kabada sont présentées comme des solutions qui tombent au bon moment. En effet, les deux start-up sont à même de contribuer à la démocratisation des services de santé en Afrique et d’assurer la protection financière des patients les plus vulnérables.

«Le fait d’avoir remporté le premier Prix confirme la mission de Pharmarun, qui est de fournir un accès rapide et facile aux médicaments. Nous nous engageons à garantir l’accès aux médicaments en encourageant davantage de collaborations entre les pharmacies afin d’assurer une couverture sanitaire universelle, en commençant par les médicaments et les soins pharmaceutiques» a déclaré Teniola Adedeji, citée dans le communiqué du Forum.

Moses Ochora a mis l’accent sur la disponibilité de solutions locales: «L’équipe de Photo-Kabada est très touchée par ce Prix. C’est l’occasion pour nous de nous rapprocher de notre rêve de sortir du laboratoire pour entrer dans l’espace clinique où se trouvent les nourrissons malades. Le Prix est également un témoignage du fait que les solutions locales font partie des moteurs de la couverture sanitaire universelle sur notre continent» a déclaré le Dr. cité par la même source.

Notons que le Prix des jeunes innovateurs africains pour la Santé soutient les jeunes entrepreneurs en leur offrant des opportunités financières et en nature dont ils ont besoin pour faire progresser leurs innovations afin d’améliorer les résultats en matière de santé dans leurs communautés. Les lauréats de cette année bénéficieront d’un financement et d’un programme de mentorat de trois mois par d’éminents chefs d’entreprise.

A cela s’ajoutent des conseils d’experts sur la manière de favoriser et de protéger leur innovation par le biais des droits de propriété intellectuelle ainsi qu’une formation aux médias et opportunités de presse et d’événements pour présenter leurs innovations à un public mondial. Ils auront également droit à un accès à un réseau de partenaires travaillant dans les domaines de la santé, de la technologie et des médias, entre autres opportunités.

Par Khadim Mbaye
Le 06/10/2023 à 13h40