Economie

Algérie: les importations de véhicules en chute de 73,74%

A fin juillet 2016, les importations de véhicules se sont établies à 53.356 unités en baisse de 73,74% pour une valeur globale de 768 millions de dollars. En cause, la mise en place du régime des licences d’importations visant à freiner la sortie des devises.

Par Karim Zeidane
Le 27/08/2016 à 17h18, mis à jour le 27/08/2016 à 17h44
véhicules
DR

Les importations de véhicules sont en chute libre. Au terme des sept premiers mois de l’année, celles-ci se sont établies à seulement 53.356 unités en chute de 73,74%, par rapport à la même période de l’année dernière (203 174 unités). En valeur, la facture des importations s’est élevée à 768 millions de dollars, contre 2,4 milliards de dollars, à la même période de l’année dernière, soit une baisse de 68%.

Pour rappel, l’une des mesures prises par le gouvernement algérien pour faire face à la chute des recettes pétrolières a été la mise en place du régime des licences d’importation. Celles-ci concernent particulièrement l’automobile, le ciment, le rond à béton, etc.

Dans ce cadre, les licences d’importations de véhicules neufs ont été accordées à 40 concessionnaires autorisés à importer seulement 83.000 unités au titre de 2016. C’est dire que la moitié du quota est déjà dépassée et que les importations seront marginales au second semestre de l’anne en cours.

Cette mesure vise deux objectifs. D’une part, baisser la facture des importations des véhicules sachant que l’Algérie était jusqu’à l’année dernière le second marché africain d’importation de véhicules neufs. Ensuite, obliger les constructeurs à installer des unités industrielles en Algérie. Pour le moment, seul Renault monte des véhicules en Algérie avec un volume ne dépassant pas 30.000 unités/an.

Par Karim Zeidane
Le 27/08/2016 à 17h18, mis à jour le 27/08/2016 à 17h44

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800