Visa Schengen: Alger applique la réciprocité et hausse les tarifs

DR
Le 19/02/2020 à 12h08, mis à jour le 19/02/2020 à 12h11

Revue de presseSuite à la hausse des tarifs du visa Schengen, Alger a appliqué le principe de réciprocité. Ainsi, les Européens qui souhaitent se rendre en Algérie payeront eux aussi 20 euros de plus qu’auparavant.

Après l’entrée en vigueur des augmentations des tarifs des visas de court séjour pour les Etats de l’espace Schengen, l’Algérie a appliqué le principe de réciprocité en augmentant elle aussi le tarif des visas court terme aux ressortissants de l’Union européenne, selon tourmag.com.

Ainsi, les ressortissants des pays de l’espace Schengen demandeurs de visa algérien doivent débourser 105 euros, contre 85 euros auparavant, soit une hausse de 23,53% ou 20 euros de plus.

Cette hausse ne va pas avoir d'impacts sachant que le pays enregistre très peu de visites de touristes européens, contrairement à ses voisins marocain et tunisien. 

Selon le magazine touristique, les visas long séjour, offrant plusieurs entrées en Algérie, n’ont pas connu de changements et restent fixés à 125 euros.

Pour rappel, depuis le 2 février courant, les tarifs des visas court séjour des pays de l’espace Schengen sont passés de 60 à 80 euros (10.550 dinars algériens), soit une hausse de 33,33%.

Par Karim Zeidane
Le 19/02/2020 à 12h08, mis à jour le 19/02/2020 à 12h11

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800