Fermer

Cameroun: le port en eau profonde de Kribi accueille son premier bateau

Publié le 23/06/2017 à 10h00 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
port de Kribi
© Copyright : DR

#Autres pays : Stationné au large de Kribi depuis cinq jours, le M/V Medi Lisbon, battant pavillon de Singapour, sera historiquement le premier navire commercial à accoster au port en eau profonde de Kribi. Le port ambitionne de devenir une plateforme portuaire et logistique incontournable dans la sous-région.

Evénement historique au Cameroun ! Le Port autonome de Kribi (PAK) a vu accoster pour la première fois, un navire commercial. Le M/V Medi Lisbon de la compagnie d’Amico, arrivé ce 22 juin 2017 à 9h23mn. Le registre du PAK est ainsi ouvert, au grand bonheur du directeur général, Parice Melom, accompagné des autorités administratives et militaires, tous venus au quai pour être témoins de ce fait inédit.

Ce navire de 189 m de long a été affrété par l’entreprise BIOCAM, pour l’expédition d’une cargaison de 27.500 tonnes de copeaux d’hévéa en direction de l’Irlande. L’engin devrait néanmoins rester 6 à 7 jours à Kribi pour des besoins du chargement. Et étant donné que les concessionnaires des terminaux (le consortium Bolloré/CMA CGM/CHEC et le groupement Necotrans/KPMO) n’ont toujours pas signé leur contrat avec l’Etat du Cameroun, l’autorité portuaire est elle-même à pied d’œuvre pour le déroulement des opérations. «Lesquelles ont nécessité une planification minutieuse et une mobilisation importante des ressources humaines, matérielles et informationnelles», explique le DG du PAK.


LIRE AUSSI : Cameroun: Douala vole au secours du port en eau profonde de Kribi


Pour lui, «ce test en grandeur nature devra démontrer la capacité des équipes techniques et opérationnelles de cette jeune organisation à faire un usage optimal de l’outil portuaire». Objectif final : assurer le post-acheminement puis le chargement sécurisé de la cargaison en moins de sept jours.

Dans un point de presse organisé au terme de l’accostage du navire, Patrice Melom annonce qu’il n’y aura plus de temps mort. «D’autres navires arrivent. Nous irons progressivement». Au-delà du caractère historique que revêt cette escale, il s’agit avant tout d’une matérialisation concrète de la vision ayant sous-tendu la réalisation de ce port de quatrième génération. En effet, la plateforme industrialo-portuaire de Kribi a été conçue pour permettre la mise en valeur des ressources naturelles du Cameroun et visiblement, l’opérateur BIOCAM ne s’y est pas trompé. Car il évacue là des déchets de bois à des fins de production de la biomasse.


LIRE AUSSI : Cameroun: 390 milliards de FCFA de la Chine pour le port de Kribi


Présenté comme le projet majeur du septennat des «Grandes réalisations» du président Paul Biya, le PAK ambitionne de devenir une plateforme portuaire et logistique incontournable dans la sous-région Afrique centrale et même dans le reste du Golfe de Guinée.

Grâce à des quais fondés à 16 mètres de profondeur, le PAK peut accueillir des navires de 400 m et traiter quelque 100.000 tonnes de produits. Ça ne fait donc que commencer. Sur la signature du contrat des concessionnaires, Patrice Melom ressort le refrain : «c’est pour bientôt»… Mais selon certaines indiscrétions, le dossier est bloqué à la présidence de la République, où l’on estime que laisser les deux ports (Douala et Kribi) au même concessionnaire ne serait pas tout à fait idéal !
Le 23/06/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi