Burkina Faso: avec des moyens rudimentaires, il fabrique des machines à laver

VidéoGael Kaboré a mis au point le «Lavator», une machine à laver avec un fonctionnement très simple. Accessible à partir de 90.000 FCFA, il pourrait changer les habitudes des usagers.

Le 21/08/2022 à 11h10

Selon Gael Kaboré, le Lavator permet, en une dizaine de minutes, de laver un lot de plus de 30 vêtements Il existe plusieurs modèles: manuel, semi-automatique et automatique au solaire.

Dans l’option manuelle figure le “bicyclinge”. C’est un dispositif qui a les caractéristiques d’un vélo et qui permet à l’utilisateur de pratiquer du sport par la même occasion.

Pour ce qui est du modèle automatique, il y a le “Solinge”. Le procédé reste le même, sauf qu’il est muni d’un moteur alimenté par des batteries rechargeables au solaire et qui remplace l’action de l’homme. Comme le modèle précédent, un tuyau installé au bas de la machine permet d’évacuer l’eau usagée après utilisation de la machine.

Quelques semaines après l’avoir découvert, le Lavator pourrait changer les habitudes de nombreux ménages burkinabè. La demande est de plus en plus forte, si bien que l’inventeur souhaite s’entourer de partenaires pour en produire en grande quantité.

Par Jean-Paul Windpanda Ouédraogo (Ouagadougou, correspondance)
Le 21/08/2022 à 11h10

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800