Economie

Niger-Banque mondiale: lancement d'un programme pour atteindre un taux d'électrification de 80% d'ici à 2035

Le Niger et la Banque mondiale ont lancé, mardi à Niamey, un important programme d'électrification visant à porter le taux national d'accès à l'électricité à 30% en 2026 et à 80% d'ici à 2035, contre 17,5% actuellement, a indiqué le ministère nigérien de l'Énergie.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 14/09/2022 à 09h10
électrification rurale
DR

D'un coût de 317,5 millions de dollars, ce projet dénommé "Haské" (lumière en langue locale haoussa) ambitionne "d'accélérer l'accès" à l'électricité pour les ménages urbains et ruraux, les établissements de santé, d'éducation, les entreprises, a souligné le ministre Ibrahim Yacoubou, lors de la cérémonie de lancement.

Le projet "Haské" vise également à assurer l'expansion de l'énergie solaire photovoltaïque dans cet immense Etat sahélien de plus de 22 millions d'habitants.

Actuellement, au Niger, le bois fournit "près de 80%" de l'énergie des ménages qui l'utilisent pour s'éclairer et cuisiner, alors que le pays, aux deux tiers désertiques, est frappé par les "effets néfastes des changements climatiques", a relevé le ministre.

Pour s'affranchir de sa forte dépendance (70%) énergétique au Nigeria voisin, le Niger s'active aussi à achever d'ici à 2025 son premier barrage, sur le fleuve Niger.

A quelque 180 km en amont de Niamey, l'édifice de Kandadji doit générer annuellement 629 gigawattheure (GWh).

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 14/09/2022 à 09h10