Fermer

Kenya: décès du ministre de l'Intérieur

Mise à jour le 08/07/2017 à 10h00 Publié le 08/07/2017 à 09h55 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
 Joseph Nkaissery,

Joseph Nkaissery, ministre kényan de l'Intérieur.

© Copyright : DR

#Autres pays : Joseph Nkaissery, ministre kényan de l'Intérieur, est mort dans un hôpital de Nairobi où il avait été admis pour un contrôle médical. Un décès qui intervient à quelques semaines d'une élection présidentielle à risque.

Le ministre kényan de l'Intérieur Joseph Nkaissery est mort dans un hôpital de Nairobi où il avait été admis pour un contrôle médical, a brièvement annoncé samedi le gouvernement kényan.

"C'est avec émotion et une peine profonde que nous annonçons la mort soudaine du ministre de l'Intérieur, le général à la retraite Joseph Nkaissery", a indiqué un communiqué du gouvernement.

Le texte précise que Nkaissery est mort "à l'hôpital Karen de Nairobi quelques heures après y avoir été admis pour un contrôle médical", sans indiquer la date ou la cause précise du décès.


LIRE AUSSI : Kenya-Elections: 5 millions d'électeurs supplémentaires pour le scrutin d'août!


Agé de 68 ans, le général Nkaissery était ministre de l'Intérieur et secrétaire à la coordination du gouvernement depuis le 2 décembre 2014.

Député depuis 2002, il avait été nommé à ce poste par le président Uhuru Kenyatta pour remplacer Joseph Ole Lenku, à la suite d'une vague d'attaques revendiquées par les jihadistes somaliens shebab qui avait frappé le Kenya en 2014.

Ce décès est intervenu à quelques semaines des élections présidentielles à risque devant opposer l'actiel président Uhuru Kenyatta au chef de file de l'opposition Raila Odinga. Pour rappel, les iolences post-électorales de 2013 avait fait plus de 1.100 morts.
Le 08/07/2017 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi