Soudan: l'armée prend le pouvoir pour deux ans de transition

DR
Le 11/04/2019 à 12h08, mis à jour le 11/04/2019 à 13h15

L'armée vient d'annoncer qu'elle prenait le pouvoir au Soudan pour une période transitoire de deux ans. Plusieurs mesures sont annoncées dans la foulée.

Finalement, l'armée ne s'est pas privée de voler à la rue soudanaise sa révolution. Dans un communiqué lu, jeudi à 12h GMT, 14 heures locales, à la télévision nationale, la grande muette soudanaise annonce avoir mis en place une Autorité de transition qui devra gérer le pays pendant deux ans. 

L'ensemble des prisonniers politiques seront libérés, annonce le même communiqué. Les frontières terrestres et aériennes seront également fermées pour 24 heures. 

Plusieurs questions se posent d'ores et déjà. Qu'adviendra-t-il de Oumar El Béchir, actuellement sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour crimes contre l'humanité? Sera-t-il libéré de sa résidence surveillée ou sera-t-il livré à la Cour pénale internationale? 

A Khartoum, la population a pris d'assaut l'ensemble des rues de la capitale pour manifester sa joie. Cependant, cette joie risque d'être de très courte durée.

L'armée pourrait être tentée par le pouvoir et ne plus être encline à le rendre au peuple qui a chassé Omar El Béchir. 

Par Mar Bassine Ndiaye
Le 11/04/2019 à 12h08, mis à jour le 11/04/2019 à 13h15