Egypte. Manifestations: "pas de raisons de s’inquiéter", selon Al-Sissi

DR
Le 27/09/2019 à 14h23, mis à jour le 27/09/2019 à 14h26

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a estimé vendredi qu’il n’y avait “pas de raison de s’inquiéter” au sujet de possibles manifestations le même jour contre son pouvoir.

“Il n’y a pas de raisons de s’inquiéter. L’Egypte est un pays fort grâce aux Egyptiens”, a-t-il déclaré, souriant, devant un petit groupe de journalistes locaux et de badauds au Caire peu après son retour des Etats-Unis où il a participé à l’Assemblée générale des Nations unies.

“L’affaire ne mérite pas tout ça ! Il y a une tentative pour créer une image (de la situation) qui n’est absolument pas réelle”, a-t-il ajouté sans autre précision selon les images diffusées par la télévision d’Etat.

“N‘écoutez pas ce qu’ils disent ! Ne les croyez pas !”, a encore dit Sissi, sans désigner nommément de responsables de l’appel à manifester contre lui.

Malgré l’interdiction de toute manifestation contre le pouvoir en Egypte, des centaines d’Egyptiens ont manifesté dans plusieurs villes vendredi et samedi derniers aux cris de “Sissi dégage”, à l’appel d’un homme d’affaire égyptien exilé, qui accuse le chef de l’Etat et l’armée de corruption.

Le businessman Mohamed Aly a appelé à de nouveaux rassemblements ce vendredi dans les villes égyptiennes, où la sécurité a été renforcée.

Après les premières manifestations, les autorités ont arrêté environ de 2.000 personnes depuis une semaine, dont des militants politiques, des journalistes et des intellectuels.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 27/09/2019 à 14h23, mis à jour le 27/09/2019 à 14h26

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800