Politique

Burkina Faso: un colloque international pour faire revivre les idées de Thomas Sankara

VidéoA l'issue du colloque international sur Thomas Sankara, les meilleures idées du père de la révolution burkinabè seront recensées dans un ouvrage pour aider à mettre en place des politiques publiques.

Le 28/07/2022 à 10h42, mis à jour le 28/07/2022 à 10h43

Une colloque international sur Thomas Sankara s’est ouvert mardi 26 juillet 2022 à l'Université Thomas Sankara (UTS), à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou. La cérémonie a été marquée par la présence du premier ministre Albert Ouedraogo, par ailleurs universitaire et patron de l’activité, ainsi que de nombreuses personnalités du monde universitaire burkinabè et d’Afrique.

Le thème choisi pour ce colloque international, le premier du genre, est «Thomas Sankara et développement». L’objectif est de replonger dans les idées du père de la révolution burkinabè, afin d’en tirer les meilleures pour implémenter les politiques de développement, les modèles actuels de développement ayant montré leurs limites, ont dit les organisateurs.

«Nous pensons que sur le plan scientifique, nous allons recentrer les idées de Thomas Sankara, pour essayer de voir comment ses idées peuvent aider à mettre en place des politiques publiques. Notre objectif est de produire, à la fin de ce colloque, un ouvrage qui va recenser les meilleures idées scientifiques liées au développement que Thomas Sankara a prôné», a expliqué le Pr Pam Zahonogo, président de l’UTS.

Destiné aux scientifiques, aux économistes et aux politiques, entre autres participants, le colloque sera ponctué par une plusieurs communications en sessions parallèles autour de six axes thématiques, ainsi que trois panels de haut niveau: Thomas Sankara et le développement au 21ème siècle: regards croisés; Thomas Sankara et les relations internationales; et Femme, jeunesse et politiques de développement au 21ème siècle.

«Beaucoup d’émotion. Surtout rendre hommage à ce grand patriote, ce grand Burkinabè, ce grand Africain qui a tracé le chemin pour le développement. Si nous suivons la prescription médicale du président Sankara, il est certain que nous allons nous développer», s’est convaincu le parrain du colloque, Dr Alain Roger Coeffé.

Pour rappel, les activités entrant dans le cadre de ce colloque sont ouvertes à tout le monde en présentiel comme à distance. Les travaux sont prévus pour durer 72 heures.

Par Jean-Paul Windpanda Ouédraogo (Ouagadougou, correspondance)
Le 28/07/2022 à 10h42, mis à jour le 28/07/2022 à 10h43