Fermer

Cameroun: au moins trente morts dans un accident de bus

Mise à jour le 27/12/2020 à 16h49 Publié le 27/12/2020 à 16h46 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

#Société
accident cameroun
© Copyright : DR

#Autres pays : Un bus de transport circulant sur la route reliant les villes de Yaoundé à Bafoussam, ce dimanche 27 décembre, a dérapé après une collision avec un camion et a fini sa course sur un talus. Une délégation ministérielle est descendue sur le terrain. On compte de nombreux décès.

Le lendemain de la fête de la Nativité a été endeuillé sur les routes camerounaises. En effet, selon les premières informations des autorités locales, un accident est survenu au petit matin du dimanche 27 décembre 2020 sur la route nationale N°4, entre Yaoundé, la capitale, et Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest.

L’accident a précisément eu lieu au «pont de Nomale» dans la commune de Ndikiniméki. A l’origine, une collision est survenue entre un véhicule de marque Mercédès gros porteur, appartenant à la société de transport interurbain Avenir-Voyages, circulant dans le sens Bafoussam-Yaoundé et un camion.

D’après les premiers témoignages, le chauffeur en excès de vitesse a perdu le contrôle du véhicule et a percuté violemment un camion. Suite à ce choc, le bus perd le contrôle et dérape sur une distance de 100 m environ, survole un petit cours d’eau avant de terminé sur un talus.


LIRE AUSSI: Cameroun: le gouvernement lance l’«Opération zéro accident» sur les routes


Le bilan provisoire fait état de trente morts et une vingtaine de blessés graves évacués vers les formations hospitalières les plus proches. Le chauffeur du camion mis en cause dans la collision a pris la fuite, tandis que celui du bus est décédé.

Par ailleurs, un autre bus de la même agence de transport, circulant en sens inverse, a également dérapé au même endroit quelques instants plus tard pour finir sa course sur un talus. Aucun blessé n’a été enregistré cependant.

Une délégation ministérielle, composée notamment des ministres en charge de l’Administration territoriale, Georges Elanga Obam, et des Transports, Jean Ernest Masséna Ngale Bibehe, est descendue sur le terrain pour s’enquérir de la situation. Une enquête a été ouverte pour déterminer les diverses responsabilités.

Le 27/12/2020 Par De notre correspondante au Cameroun Patricia Ngo Ngouem

à lire aussi