Fermer
#Société

Les musulmans du Niger ont célébré l'aïd el fitr ce dimanche 1er mai

Publié le 01/05/2022 à 12h15 Par notre correspondant à Niamey-Aboubacar Sarki

#Autres pays : Après 29 jours de jeûne, les musulmans du Niger ont célébré ce jour 01 mai la fête de ramadan dans un contexte d’insécurité dans certaines localités du pays. Une célébration qui coïncide avec le 136 ème anniversaire de la fête du travail


C’est ce dimanche 1er mai que les musulmans du Niger ont célébré la fête de ramadan après 29 jours de jeûne.

Il est 8h quand plusieurs fidèles vêtus de leurs plus beaux vêtements convergent vers la grande mosquée de Niamey, lieu de rassemblement, mais également de prière. Auparavavant, plusieurs fidèles se sont acquittés de la zakat, qui est l’aumône de fin de jeûne.

C’est donc dans une communion d’esprit et des cœurs qu’a eu lieu la prière en présence aussi des plus hautes autorités du pays. C’est également le lieu ou les musulmans sont appelés à renforcer leur fraternité et cultiver l’esprit de tolérance et  de pardon mutuel

>>> LIRE AUSSI : Niger: la volaille, la reine des tables de l'aïd el fitr

Cette célébration intervient dans un contexte d’insécurité dans certaines localités du pays. Des prières pour le repos des âmes des soldats tombés pour la sécurisation du pays à travers la lutte contre le terrorisme ont été formulées.

«Nous implorons Allah de descendre sa miséricorde sur notre pays, le Niger. Nous demandons au peuple nigérien de s’unir comme un seul homme derrière le chef de l‘Etat pour qu’il atteigne  ses objectifs dans la lutte contre l’insécurité et l’insuffisance alimentaire», déclare Intnicar Alhassane, fidèle musulman. 

>>> LIRE AUSSI : Aïd el-Fitr: quand les parents sénégalais s’oublient pour combler leurs enfants

«Pour le Niger et pour le monde entier, nous souhaitons que Dieu exauce nos prières et que le Niger soit un pays prospère. Je souhaite un bon vent à nos soldats qui font de leur mieux pour la sécurisation du Niger. Et qu’Allah rétablisse la paix dans les régions marquées par les attaques terroristes», déclare Chamsoudine Alassima, fidèle musulman.

Après la prière, et comme il est de tradition au Niger, les musulmans se rendent chez leurs voisins et proches pour la présentation des vœux 
Le 01/05/2022 Par notre correspondant à Niamey-Aboubacar Sarki

à lire aussi