Société

Somalie: attaque des Shebab contre une base de l'Union africaine

Des militants islamistes radicaux shebab, lourdement armés, ont attaqué mardi une base militaire de la force de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie, faisant des victimes, a-t-on appris auprès d'un commandant militaire local et de témoins.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 03/05/2022 à 09h28, mis à jour le 03/05/2022 à 09h28
Shebab
DR

L'attaque, conduite avant l'aube, a visé une base abritant des soldats burundais de l'Atmis près du village de Ceel Baraf, à 160 km au nord-est de Mogadiscio, selon ces sources.

«Les terroristes ont attaqué tôt ce matin la base de l'armée burundaise près de Ceel Baraf, il y a eu de violents combats et des victimes des deux côtés mais nous n'avons pas davantage de détails jusqu'à présent», a déclaré à l'AFP le commandant militaire local Mohamed Ali interrogé par téléphone.

«Ils ont lancé l'attaque avec l'explosion d'une voiture avant un échange de tirs nourri», a-t-il ajouté.

Les shebab, liés à Al-Qaïda et qui mènent une insurrection contre l'Etat somalien depuis plus de dix ans, ont revendiqué l'attaque dans un communiqué.

Aucun commentaire n'était immédiatement disponible auprès de la Mission africaine de transition en Somalie (Atmis).

Cette force, dont les effectifs représentent près de 20.000 militaires, policiers et civils, issus de pays africains, a formellement remplacé la force de maintien de la paix africaine en Somalie (Amisom) avec un mandat prolongé fin mars par le Conseil de sécurité de l'ONU jusqu'à fin 2024 pour stabiliser le pays face à l'insurrection islamiste shebab.

L'Amisom avait chassé les shebab des principales villes du pays, dont la capitale Mogadiscio en 2011, permettant l'installation d'un gouvernement et d'institutions fédérales ainsi que la tenue de deux cycles d'élections (2012, 2017) et l'organisation d'un troisième qui devrait s'achever dans les prochaines semaines.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 03/05/2022 à 09h28, mis à jour le 03/05/2022 à 09h28