Affaire Hushpuppi: ​la justice nigériane bloque l'extradition vers les Etats-Unis

Hushpappi et l'ex-haut responsable de la police nigériane Abba Kyari.
Hushpappi et l'ex-haut responsable de la police nigériane Abba Kyari.. DR
Le 30/08/2022 à 08h01, mis à jour le 30/08/2022 à 08h02

Un tribunal nigérian a rejeté lundi une demande d’extradition d’un ancien haut responsable de la police vers les États-Unis après qu'il a été impliqué par un influenceur nigérian dans une affaire de fraude.

L'ex-numéro deux de la police fédérale Abba Kyari a été suspendu après avoir été impliqué dans l’affaire de l’influenceur nigérian Ramon Abbas, connu sous le nom de Hushpuppi, qui a plaidé coupable de blanchiment d’argent et d’autres délits aux États-Unis.

Après l’inculpation de Kyari aux États-Unis, le procureur général et ministre de la Justice du Nigeria, Abubakar Malami, avait déposé une demande d’extradition visant l'ex-policier devant la Haute cour fédérale d’Abuja.

Mais le juge Inyang Ekwo a rejeté la demande lundi, assurant que le procureur général devrait savoir que la loi sur l'extradition «interdit la remise d’un accusé qui est déjà en procès devant un tribunal compétent dans le pays».

L'ex-policier est en effet jugé au Nigeria pour un lien présumé avec des barons de la drogue.

Selon le FBI, les activités frauduleuses de Hushpuppi ont coûté à ses victimes près de 24 millions de dollars au total. La même source, citant des documents judiciaires, a ajouté que l'influenceur a également avoué avoir versé à Kyari un pot-de-vin pour l’arrestation d’un ancien associé. Kyari a nié ces accusations.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 30/08/2022 à 08h01, mis à jour le 30/08/2022 à 08h02

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800