Fermer

Aviation civile: en zone de turbulences, l'agence en charge du ciel africain change de tête

Mise à jour le 05/01/2017 à 17h57 Publié le 05/01/2017 à 17h36 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Economie
Mohamed Moussa

Mohamed Moussa, le nouveau DG de l'ASECNA est un pur produit de cette agence empêtrée dans des difficultés financières.

© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Afin de redresser l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), qui traverse actuellement une mauvaise passe, un nouveau directeur général a officiellement pris ses fonctions en la personne du Nigérien Mohamed Moussa.

«Le défi que s’était fixé le Comité des ministres de Bamako, consistait à trouver un directeur général doté de capacités managériales avérées, doté également d’une équation personnelle respectable, et qui soit en mesure de permettre à l’ASECNA (Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar) de sortir de la difficile passe actuelle». C’est ce qu’a expliqué le ministre des Transports camerounais Alain Edgard Mébé Ngo’o Ba, en tant que président dudit comité. C'était à l’occasion de la réunion du Comité des ministres de l’ASECNA.


LIRE AUSSI:
La Mauritanie ne veut plus que l'ASECNA surveille son espace aérien

Le ministre camerounais des Transports, Alain Edgard Mébé Ngo’o, soutient quant à lui qu’il ne faudrait pas se voiler la face. «L’ASECNA connaît actuellement des problèmes, notamment d’ordre financier, des problèmes dans la gestion de ses ressources humaines». Un nouveau directeur général est ainsi commis pour prendre les mesures nécessaires au redressement de l’Agence afin qu’elle apporte sa contribution au développement de l’ensemble des 18 pays membres. Le Comité des ministres pense avoir fait le bon choix en engageant Mohamed Moussa aux destinées de l’ASECNA. « Une personnalité dotée de solides capacités managériales », toujours selon Alain Edgard Mébé Ngo'o.

Un pur produit de l'ASECNA


Après son installation ce mardi 3 janvier, Mohamed Moussa le nouveau directeur de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) s'est engagé à faire en sorte que sa structure devienne une référence. «Je prends l’engagement devant vous de m’investir entièrement pour relever le défi de faire l’ASECNA une institution plus forte et plus performante», a-t-il soutenu. C’est comme un retour aux sources pour M. Moussa. En effet, l’homme a fait une bonne partie de sa carrière professionnelle au siège de l’Agence à Dakar. La gouvernance, la gestion financière et le bon recouvrement des créances lui incombent désormais.

Cet ingénieur de l’aviation civile a eu du mal à cacher son émotion. « C’est un moment émouvant. Il s’agit de confier à un nouveau directeur général le destin d’une très grande maison, celle de l’ASECNA », a-t-il confié, sous la supervision de Maïmouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise des Transports aériens, et de Omar Hamidou Tchiana son homologue du Niger.

Notons par ailleurs que Mohamed Moussa a aussi été directeur des ressources humaines à l’ASECNA. Il a également été aux commandes du département de maintenance de l’agence avant d’être promu ministre de l’Intérieur et des Transports du Niger.
Le 05/01/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé