Fermer

Côte d'Ivoire: Ouattara et Gbagbo vont se rencontrer le 27 juillet

Publié le 21/07/2021 à 19h46 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
 Côte d'Ivoire: Ouattara et Gbagbo vont se rencontrer le 27 juillet

Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

#Côte d’ivoire : Le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara va rencontrer son prédécesseur et ancien rival Laurent Gbagbo le 27 juillet, une première depuis le retour de ce dernier à Abidjan le 17 juin, a annoncé mercredi le porte-parole de la présidence.


"Le président Alassane Ouattara recevra Laurent Gbagbo le 27 juillet, au palais de la présidence", a indiqué Amadou Coulibaly, lors d'une conférence de presse.

Les deux hommes ont eu "un contact" téléphonique début juillet, a-t-il ajouté, confirmant une information d'Africa Intelligence.

Laurent Gbagbo, 76 ans, est rentré en Côte d'Ivoire après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) qui le poursuivait pour crimes contre l'humanité au cours des violences post-électorales de 2010-2011.

>>> LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: les deux anciens présidents Gbagbo et Bédié vont se rencontrer

Cette crise qui avait fait plus de 3.000 morts était née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle face à Alassane Ouattara.

Mardi, à l'occasion de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, connue sous le nom de Tabaski en Afrique de l'Ouest, Alassane Ouattara a appelé à poursuivre la réconciliation nationale.

"Que les étapes qui ont été entreprises pour la cohésion sociale, pour la réconciliation puissent continuer de se renforcer. Que la Côte d'Ivoire continue de vivre en paix !", a-t-il lancé.

Depuis son retour, M. Gbagbo a rencontré le 10 juillet un autre ancien président et ex-rival, Henri Konan Bédié. Les deux hommes ont affiché une certaine unité, le temps d'un week-end, se posant en opposants naturels au chef de l'Etat.

>>> LIRE AUSSI : Côte d'Ivoire: Gbagbo sort de son silence et explique pourquoi on l'a envoyé à La Haye

A cette occasion, Laurent Gbagbo a épinglé Alassane Ouattara, réélu en 2020 pour un troisième mandat controversé, au cours d'une présidentielle boycottée par l'opposition qui jugeait ce nouveau mandat inconstitutionnel.
Le 21/07/2021 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi