Fermer

Côte d'Ivoire: la mutinerie se poursuit

Mise à jour le 07/01/2017 à 14h10 Publié le 07/01/2017 à 10h09 Par Mar Bassine

#Société
mutinerie
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Ce matin du samedi, plusieurs villes ivoiriennes sont encore entre les mains de soldats mutins qui n'ont toujours pas décidé de retourner dans les casernes, malgré l'appel du gouvernement. Le ministre de la Défense était attendu à Bouaké, d'où est parti le mouvement de protestation.

Samedi matin, plusieurs témoins faisaient état de la poursuite du mouvement de protestation des soldats ivoiriens postés dans des villes du centre du pays, notamment à Bouaké, Korogho Odienné, Daoukro ou Daloa. La protestaion est partie hier de la ville de Bouaké, connue pour être très contestataire au niveau civil comme militaire. 
 


Certains habitants affirment avoir entendu des tirs à l'arme lourde après plusieurs coups de feu dans la journée d'hier et également dans la nuit. Pour l'heure, aucune précision supplémentaire n'est donnée sur les raisons de ces coups de feu, vu que les militaires ne communiquent que très peu avec les populations et encore moins avec les médias.

 


Le ministre de la Défense ivoirien est attendu ce samedi à Bouaké pour venir rassurer les hommes de troupe. Ces derniers pourraient soutenir qu'il ne s'agit pas d'une mutinerie, mais uniquement de revendications. Cela a été le cas dans le passé, notamment en novembre 2014 où ils réclamaient comme aujourd'hui des arriérés de solde. 


LIRE AUSSI:
Côte d’Ivoire: le mouvement des soldats mutins s'étend et l'armée placée en état d'alerte


Le 07/01/2017 Par Mar Bassine

à lire aussi