Fermer

Vidéos. Côte d'Ivoire: quatre morts à Abidjan après de fortes pluies

Mise à jour le 22/10/2021 à 15h17 Publié le 22/10/2021 à 15h03 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
pluies
© Copyright : DR

#Côte d’ivoire : Les pluies diluviennes qui se sont abattues vendredi sur Abidjan, capitale économique ivoirienne, ont tué au moins quatre personnes et deux enfants sont portés disparus après avoir été emportés par les eaux, a appris l'AFP auprès des pompiers.

"Nous avons enregistré huit victimes, dont quatre morts et quatre blessés à Mossikro", quartier pauvre de Yopougon, la plus grande commune d'Abidjan, selon un porte-parole du Groupement de sapeurs pompiers militaires de la capitale économique.

Toujours à Yopougon, "deux enfants ont été emportés par les eaux dans le quartier Ananerais, nous sommes à leur recherche", a poursuivi la même source, faisant état "d'important dégâts matériels".



Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent la puissance des eaux emportant tout sur leur passage, dont une voiture.

>>> LIRE AUSSI: Vidéos. Côte d'Ivoire: des inondations font trois morts à Abidjan

Les victimes des ces intempéries sont essentiellement des habitants de zones pauvres en infrastructures et adossées à des collines devenant instables en cas de fortes pluies.

La saison des pluies commence en mai et dure habituellement jusqu'à fin juillet à Abidjan, qui connaît un climat sub-équatorial, mais, en raison du changement climatique, des pluies inattendues tombent encore.



Les pluies diluviennes provoquent régulièrement des pertes humaines à Abidjan, métropole de cinq millions d'habitants en croissance continue, dont les infrastructures sont insuffisantes.

>>> LIRE AUSSI: Côte d'Ivoire: des pluies torrentielles font 15 morts à Abidjan

Des inondations meurtrières avaient fait 18 morts en 2018, malgré d'importants travaux pour curer les canaux d'évacuation d'eaux et détruire les constructions illégales qui parfois les barraient.

En 2017, elles avaient coûté la vie à au moins 15 personnes et fait de nombreux blessés. En 2016, 16 personnes avaient été tuées, 39 en 2014.
Le 22/10/2021 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi