Billet retour à Kigali, la ville la plus propre d’Afrique

Kigali
Le 26/11/2023 à 11h44

VidéoKigali, la capitale du Rwanda, est considérée comme la ville la plus propre du continent. Un vaste jardin à l’échelle d’une ville ornée d’éléments décoratifs soigneusement sélectionnés.

Après un long voyage, suivi d’un atterrissage plutôt mouvementé, la récompense au bout de la piste. Bienvenue à Kigali, capitale du Rwanda. Un pays d’Afrique de l’Est où les étrangers africains sont dispensés de visa. Ici, on peut venir à sa guise, sans trop de tracas. C’est un pays ouvert sur le continent mais qui diffère considérablement de ses voisins.


Surnommé le pays des mille collines, le Rwanda, particulièrement sa capitale, Kigali, se distingue nettement des autres capitales du continent. Propre et calme, tout semble réglé comme du papier à musique. Dans ce paysage à couper le souffle, des espaces verts s’étendant à perte de vue. Des boulevards infinis, des trottoirs bien entretenus. Un vaste jardin à l’échelle d’une ville avec des éléments décoratifs soigneusement planifiés. Cet environnement harmonieux séduit Zita Sonia Okassa, une visiteuse gabonaise dans un cadre professionnel.

«La propreté et les espaces verts sont les premiers aspects de la ville que l’on remarque en arrivant à Kigali», souligne-t-elle. Zita Sonia Okassa est impressionnée par la qualité de l’entretien des espaces publics du pays. Un environnement saint dans un esprit saint, affirme-t-elle. Et d’ajouter «Être dans un espace agréable et propre apaise l’esprit».

Kigali une destination fascinante pour les étrangers, et pour les habitants, une source de grande fierté. Prisca et ses amis, rencontrés en plein centre-ville, aiment balader, prendre de l’air dans les rues de Kigali. «Je suis très fière de mon pays et de Kigali, la ville la plus propre de l’Afrique», s’enorgueillit l’étudiante rwandaise, très satisfaite de la gestion des espaces publics de la capitale. Ses camarades partagent le même sentiment. C’est sans doute l’une des raisons qui expliquent l’attitude zen des Rwandais, même aux heures de pointe devant les feux rouges, où règne un calme plat, sans le moindre son de klaxon.

Au Rwanda, les transports urbains, en particulier les motos, font également partie du décor. Ici, les deux-roues font office de taxi, et avec moins de 2 dollars il est possible de faire ses courses en ville. Une activité millimétrée avec soin. Le port du casque, qui pourrait paraitre négligeable ailleurs, est quasiment une religion dans le pays des mille collines.

De quoi faire de ce pays, qui a récemment accueilli le Sommet mondial du voyage et du tourisme, une première en Afrique, une destination de rêve pour les touristes du monde entier. Une industrie pourvoyeuse notamment de plus 200.000 emplois directs.

Par Khadim Mbaye
Le 26/11/2023 à 11h44