Demande de fret aérien: l’Afrique à la traîne en 2023

Royal Air Maroc s'impose comme un leader dans le fret aérien.
Royal Air Maroc s'impose comme un leader dans le fret aérien. . DR
Le 03/02/2024 à 13h59

Le secteur du fret aérien en Afrique connaît des difficultés en 2023, avec une baisse de la demande malgré une augmentation de la capacité. Un constat qui soulève des questions sur les défis rencontrés par le secteur du fret aérien en Afrique.

L’Association du transport aérien international (IATA) vient de publier les statistiques de l’année 2023 relatives à la demande de fret aérien à travers le monde, ventilée par région. Selon l’IATA, les compagnies aériennes africaines ont connu une baisse de la demande de 1,8% en 2023 par rapport à 2022, avec une diminution de 2% pour les opérations internationales. En revanche, la capacité a augmenté de 5,6% pour les opérations internationales. En décembre, les compagnies aériennes de la région ont enregistré la performance la plus faible, comparée à d’autres régions du monde, avec une baisse de la demande de 1,2% par rapport à 2021. La capacité a toutefois augmenté de 7,4% pour les opérations internationales au cours de la même période.

Ces chiffres suggèrent que le secteur du fret aérien en Afrique a été confronté à des défis en 2023, avec une baisse de la demande. Cependant, la capacité a augmenté, ce qui peut indiquer des efforts pour stimuler le transport aérien de marchandises dans la région. Il est également important de noter que les performances de décembre 2023 ont été les plus faibles de toutes les régions, ce qui souligne les difficultés auxquelles les compagnies aériennes africaines ont été confrontées. Cependant, il est possible que la situation ait évolué depuis lors. Il convient également de souligner que ces performances sont basées sur des données spécifiques à l’industrie du fret aérien et peuvent être influencées par divers facteurs économiques, géopolitiques et opérationnels propres à la région.

L’Asie-Pacifique en tête des demandes de fret aérien

Comme indiqué plus haut, en 2023, la demande de fret aérien en Afrique a enregistré une baisse par rapport à l’année précédente, ce qui représente une performance moins favorable par rapport aux autres régions. En comparaison, les transporteurs de la région Asie-Pacifique ont connu une augmentation de 0,9% de la demande de fret aérien en 2023 par rapport à 2022, avec une baisse de 1,4% pour les opérations internationales. Notamment, en décembre, les compagnies aériennes de cette région ont affiché la meilleure performance, avec une augmentation de la demande de 18,5% par rapport à 2022.

Les transporteurs nord-américains enregistrent la plus mauvaise performance d’une année à l’autre, avec une diminution de la demande de 5,7% en 2023 par rapport à 2022, soit une baisse de 4,3% pour les opérations internationales. Les transporteurs européens ont également connu une baisse de la demande de fret aérien de 3,9% en 2023 par rapport à l’année précédente, avec une diminution de 4,1% pour les opérations internationales.

En revanche, les transporteurs du Moyen-Orient ont pu tirer leur épingle du jeu. Ils enregistrent une augmentation de la demande de fret aérien de 1,6% en 2023 par rapport à 2022. Les transporteurs d’Amérique latine affichent la performance la plus solide par rapport aux autres régions, avec une augmentation de la demande de 2% en 2023 par rapport à l’année précédente.

Par Modeste Kouamé
Le 03/02/2024 à 13h59