Égypte: un record d’arrivée de touristes en 2023

Des touristes étrangers devant le grand Sphinx en Égypte. DR
Le 21/01/2024 à 09h43

L’Égypte a battu en 2023 son précédent record d’arrivée de touristes datant de 2010, et ce malgré les impacts négatifs de la guerre à Gaza depuis quatre mois. Le pays devrait conserver sa place de première destination touristique africaine.

L’année 2023 sera une année historique en termes de flux touristiques pour de nombreux pays. C’est le cas particulièrement au niveau du continent africain où les grands pays touristiques, notamment ceux de l’Afrique du Nord, vont dépasser leurs pics historiques d’arrivées de touristes.

Et à ce titre, les pyramides et les villes balnéaires égyptiennes ont attié une majorité de visiteurs en 2023, malgré le contexte de guerre entre la Russie et l’Ukraine, deux grands pays pourvoyeurs de touristes pour l’Égypte. Selon les données annoncées par le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, Ahmed Issa, le pays des Pharaons a enregistré un record de 14,91 millions d’arrivées de touristes en 2023, contre un précédent record de 14,73 millions enregistré en 2010.

«Le quatrième trimestre de 2023 a témoigné d’une forte demande touristique, la deuxième plus importante de l’histoire avec 3,6 millions de touristes arrivés en Égypte, soit une augmentation d’environ 8% par rapport à la même période de l’année précédente», s’est réjoui le ministre. Ce chiffre est toutefois loin des 4,2 millions de touristes attendus durant le dernier trimestre de 2023. Selon le ministre, cette petite contreperformance durant les derniers trois mois de l’année s’explique essentiellement par la guerre à Gaza qui a fait fuir de nombreux touristes de la région. En l’absence de cet effet exceptionnel, le pays allait dépasser les 15 millions de visiteurs en 2023.

Cette hausse des arrivées s’explique par plusieurs facteurs, dont la reprise du tourisme mondial après la période de la Covid-19, mais également par les mesures prises par l’État égyptien pour booster le tourisme. Parmi ses actions, une plus ample promotion de la destination dans le monde, des facilités de visa octroyées à de nombreux ressortissants de pays émetteurs ou l’amélioration de la desserte aérienne du pays. En outre, la forte dévaluation de la livre égyptienne vis-à-vis des devises (dollar, euro, yen, livre sterling…) a rendu la destination Égypte plus attractive par rapport à celles de ses concurrentes.

La gageure maintenant pour les autorités en charge du secteur du tourisme est d’arriver à atteindre l’objectif de 30 millions de touristes à l’horizon 2028. Pour accompagner cet objectif ambitieux, outre le doublement des capacités d’accueil des aéroports, des efforts seront fournis pour améliorer davantage l’environnement des affaires et le climat d’investissement pour attirer des investisseurs nationaux et étrangers vers le secteur et contribuer à doubler la capacité d’hébergement du pays.

Par Karim Zeidane
Le 21/01/2024 à 09h43