Fleuve Congo: les naufrages se multiplient, une centaine d’embarcations interdites de navigation

Bateau navigant sur le fleuve Congo
Le 02/11/2023 à 15h47

Le ministre des transports et des voies de communication, Marc Ekila Likombo, a annoncé l’interdiction de la navigation sur le fleuve Congo à 102 embarcations en bois en situation irrégulière. La RDC est régulièrement endeuillée par des naufrages mortels.


Mettre un terme à la navigation de bateaux en bois sur le fleuve Congo, telle est la décision prise par le gouvernement. A en croire le ministre des Transports et voies de communication, cette décision est prise après plusieurs naufrages ayant endeuillé plusieurs familles.

«La décision du ministre des Transports d’interdire de navigation aux 102 embarcations en bois en situation irrégulière fait suite au dernier naufrage enregistré à Mbandaka, dans la province de l’Équateur, où une baleinière a chaviré faisant plus de 50 morts selon le bilan officiel en octobre de cette même année» a publié le ministère sur les réseaux sociaux.


Cette décision gouvernementale a été favorablement accueillie par plusieurs Congolais, les Kinois en particulier. Depuis le début de l’année, le ministère de tutelle a dénombré 610 naufrages.

Marc Ekila Likombo a également souligné «la nécessité pour le gouvernement de former le personnel navigant, pour éviter les accidents» et envisage ouvrir une filière au niveau de l’Institut national de préparation professionnelle. Cela permettra de doter le pays d’un «personnel navigant professionnel et aguerri».

Le ministre des transports, Ekila Likombo a aussi annoncé qu’un procès judiciaire qui sera bientôt ouvert pour établir les responsabilités dans le naufrage de HD mapamboli sur le fleuve Congo.

Par Christian Nyamabu Kabeya (Kinshasa, correspondance)
Le 02/11/2023 à 15h47