Nigeria: Tizeti, la start-up qui connecte les ménages à Internet grâce au solaire

Installation de panneaux solaires
Le 02/11/2023 à 15h14

Avec déjà 3 millions d’abonnés au compteur, l’entreprise Tizeti Network Limited, considérée comme la pionnière de la fourniture de services Internet basé sur l’énergie solaire en Afrique de l’Ouest, veut voir encore plus grand.

Bon nombre de Nigérians sont déjà familiers du T caractéristique et coloré en rouge, blanc et vert, celui du logo de la start-up Tizeti Network Limited. Pionnière dans la fourniture de services Internet basé sur l’énergie solaire en Afrique de l’Ouest, l’entreprise dessert actuellement plus de 3 millions d’abonnés dans le pays le plus peuplé en Afrique.

Parmi ses clients, figurent des établissements résidentiels, des entreprises et utilisateurs de hotspots via son vaste réseau de stations de base alimentées à l’énergie solaire dans cinq États. Tizeti facture actuellement à ses clients des frais mensuels à partir de 12.500 Naira, le prix le plus compétitif au Nigeria, et permet une utilisation illimitée des données et du streaming.

L’entreprise, qui s’est rapidement positionnée dans son domaine, veut voir encore plus grand. Une ambition à portée de main puisqu’elle vient de bénéficier d’un financement à long terme de la part de la Nigeria Infrastructure Debt Fund (NIDF ou le Fonds) de Chapel Hill Denham.

«Chapel Hill Denham est ravi de s’associer à Tizeti dans l’expansion d’un réseau haut débit rapide et fiable à travers le Nigeria», a déclaré Anshul Rai, PDG de NIDF, soulignant que l’économie numérique est un pilier clé permettant au Nigéria d’accélérer son développement économique et social, et de fournir un accès à des services Internet abordables.

«Nous continuons de travailler avec toutes les parties prenantes pour soutenir le développement accéléré de l’infrastructure numérique au Nigeria en donnant accès à un financement à long terme en privilégiant le naira pour de tels projets – réalisant ainsi la vision du gouvernement d’atteindre 70 % de pénétration du haut débit d’ici 2025», a-t-il ajouté.

De son côté, le fondateur et directeur général de Tizeti, Kendall Ananyi, a salué «la clôture de cette nouvelle facilité de crédit avec le plus grand fonds de dette d’infrastructure du Nigeria. Nous voyons d’énormes opportunités pour le capital national dans la lutte contre les obstacles à l’exclusion numérique au Nigeria et nous espérons que ce partenariat sera l’un parmi d’autres

Kendall Ananyi promet d’utiliser les fonds alloués à la construction d’une infrastructure numérique du «dernier kilomètre» qui déplacera la capacité Internet vers d’autres États nigérians et catalysera un développement durable, la création de valeurs, une connectivité améliorée et un réseau d’inclusion numérique plus profond et plus large.

Cela, dit-t-il, «augmentera également notre couverture de 5 États et fera de nous le plus grand fournisseur de services Internet au Nigeria en termes de couverture».

Concrètement, la facilité de dette prioritaire sera utilisée pour financer le déploiement du réseau haut débit de pointe de Tizeti dans 15 États du Nigeria. La société déploiera le financement de crédit pour construire une nouvelle infrastructure Internet et acheter des équipements supplémentaires pour étendre ses services à Delta, Akwa Ibom, Cross River, Abia, Anambra, Imo, Enugu, Abuja, Kano et Kaduna. Une aubaine dans un pays où il existe encore une énorme fracture numérique.

Par Khadim Mbaye
Le 02/11/2023 à 15h14