Economie

Quatre pays africains dans le top 20 mondial des pays disposant des plus importantes réserves de pétrole

L’Afrique compte un faible nombre de pays producteurs majeurs de pétrole. Pire, le déclin pétrolier des producteurs africains est manifeste. Le site financier Insider Monkey vient de dresser la liste des 20 pays disposant des plus importantes réserves de pétrole dans le monde. Parmi ceux-ci figurent quatre pays africains. Voici le montant, leur classement et le niveau de leurs réserves.

Par Moussa Diop
Le 29/12/2022 à 17h02
pétrole
Puits de pétrole. | DR

Le site financier Insider Monkey a dressé l’estimation des réserves de prouvées de pétrole dans le monde. Celle-ci, établie à partir des données mises à jour de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et de l’Administration américaine de l’information sur l’énergie (EIA), montre que les réserves de pétrole prouvées du monde sont réparties inégalement dans le monde. Et une poignée de pays concentre l’essentiel des réserves mondiales de l’or noir prouvé.

Le pétrole continue à être une source énergétique essentielle, en dépit de l’accent de plus en plus mis sur les énergies renouvelables. Ainsi, comme l’a souligné le site financier Insider Monkey, «la production de pétrole est l’une des statistiques les plus surveillées de l’économie mondiale, car elle est directement liée à la production économique mondiale». Et la crise énergétique de cette année, née de la guerre Russie-Ukraine qui a bouleversé les chaînes d’approvisionnement mondiales en hydrocarbures, a montré la dépendance vitale des économies mondiales à l’or noir.

Et, les grands pays producteurs de pétrole ont largement tiré profit de la forte hausse des cours du baril de pétrole durant l’année 2022. Échaudés par la chute du prix en 2020, ces pays jouent désormais pleinement sur la variable de la baisse de l’offre pour réguler le cours et maintenir leurs recettes à des niveaux élevés.

Reste que pour de nombreux pays la production pétrolière est en déclin continu depuis de nombreuses années, sous l’effet d’une conjonction de facteurs dont la faiblesse de nouveaux investissements dans l’exploration pétrolière, l’épuisement des puits exploités depuis des décennies, les problèmes liés à l’insécurité… Une situation qui touche particulièrement les pays africains.

Ainsi, les réserves des grands producteurs du continent ne cessent de s’étioler en raison de divers facteurs alors que la demande mondiale n’en finit pas de croître sous l’effet des économies émergentes, notamment de la Chine et de l’Inde, deux des principales locomotives de l’économie mondiale qui absorbent plus de 21% de la consommation mondiale de pétrole.

Seulement, les réserves mondiales de pétrole prouvées actuellement devraient s’épuiser d’ici 2070. Et bien avant cette date, de nombreux pays devraient cesser d’être producteurs, à moins de découvrir de nouvelles ressources, et cela concerne de nombreux pays africains producteurs de pétrole.

Une résultante qui s’explique par le fait que les pays du continent sont loin de figurer parmi ceux abritant les plus importantes réserves. Ainsi, selon le classement des 20 pays disposant des plus importantes réserves de pétrole au monde, on compte 4 pays africains dont 1 seul figure dans le top 10. Il s’agit de la Libye avec des réserves estimées à 48,36 milliards de barils. Elle devance le Nigéria, première puissance économique du continent, avec des réserves évaluées à 36,89 milliards de barils, le classant au 11e rang mondial. L’Algérie et l’Angola, avec respectivement 12,2 et 7,78 milliards de barils, se positionnent respectivement aux 16e et 19e rangs mondiaux en termes de réserves de pétrole.

Les réserves de pétroles estimées des 4 pays africains du Top 20 mondial (en milliards de barils)

Rang AfriquePaysRang mondialRéserves estimées
1erLibye9e48,36 milliards de barils
2eNigeria11e36,89 milliards de barils
3eAlgérie16e12,20 milliards de barils
4eAngola19e7,78 milliards de barils

Source: Insider Monkey

À noter qu’au niveau mondial, les pays disposant des plus importantes réserves de pétrole sont le Venezuela avec des réserves estimées à 303,8 milliards de barils, devant l’Arabie saoudite (2e, 258,6 milliards de barils), l’Iran (3e, 208,6 milliards de barils), le Canada (4e, 170,3 milliards de barils), l’Irak (5e, 45 milliards de barils), la Russie (6e, 108 milliards de barils), le Koweit (7e, 101,1 milliards de barils), les Émirats arabes unis (8e, 97,8 milliards de dollars), la Libye (9e, 48,36 milliards de barils), les États-Unis (10e, 47,10 milliards de barils), le Nigéria (11e, 36,89 milliards de barils), le Kazakhstan (12e, 30 milliards de barils), la Chine (13e, 26,02 milliards de barils), le Qatar (14e, 25,24 milliards de barils), le Brésil (15e, 12,71 milliards de barils), l’Algérie (16e, 12,2 milliards de barils), l’Équateur (17e, 8,27 milliards de barils), la Norvège (18e, 8,12 milliards de barils) , l’Angola (19e, 7,78 milliards de barils) et l’Azerbaïdjan (20e, 7 milliards de barils).

Par Moussa Diop
Le 29/12/2022 à 17h02

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800