Economie

Airtel a investi 114 millions d’euros en cinq ans

Kiosque360L’opérateur privé des télécoms Airtel veut faire du Gabon un marché stratégique pour sa croissance. Il y a investi quelque 75 milliards de Fcfa (plus de 114 millions d’euros) sur les 5 dernières années, essentiellement dans l’amélioration de la qualité de ses produits et services.

Par Souleymane Baba Toundé (Lagos, correspondance)
Le 04/03/2016 à 23h22
Airtel
Le PDG d'Airtel Afrique, Christian de Faria, reçu par le premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo. | DR

Kiosque Le360 Afrique. Ces chiffres ont été annoncés en marge d’une visite au Gabon du patron d’Airtel Afrique, Christian de Faria. Le manager a rencontré le premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, pour lui exploser le plan d’investissement de l’opérateur téléphonique.«La rencontre avec le chef du gouvernement gabonais nous a permis d’exprimer notre satisfaction d’être un opérateur de téléphonie mobile de premier plan au Gabon, et surtout d’expliquer la politique d’investissement mise en œuvre par notre société», a déclaré Christian de Faria, repris par le site gabonreview.com.Le PDG d’Airtel Afrique a ainsi précisé que le Gabon entend améliorer la qualité des services fournis à sa clientèle. «Dans ce sens, le développement des ressources humaines, l’amélioration des infrastructures, avec pour priorité un meilleur accès à internet pour toutes les couches de la population, et la fiabilité du réseau de communication mobile, sont des leviers importants pour cette entreprise», a-t-il expliqué aux médias.L’enseigne développe justement un important programme intitulé «Train my generation» qui devrait permettre de donner des compétences à 5000 jeunes Gabonais dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.«Face à cet engagement de l’opérateur de téléphonie mobile, le chef du gouvernement a donné des assurances sur la volonté des autorités gabonaises à continuer de soutenir l’industrie des télécoms», rapporte la publication électronique gabonaise.Pour le premier ministre, la téléphonie et les services d’internet via les postes mobiles, sont devenus des passerelles incontournables comme l’eau et l’énergie.Deuxième opérateur du marché du mobile en 2014 derrière Libertis, Airtel Gabon a réalisé, sur ce même exercice, un chiffre d’affaires 124,2 milliards de francs Fcfa.

Par Souleymane Baba Toundé (Lagos, correspondance)
Le 04/03/2016 à 23h22