Fermer
#Politique

Gabon: l'UDIS d'Hervé Patrick Opiangah appelle les forces vives de la nation au dialogue

Mise à jour le 21/02/2022 à 15h51 Publié le 21/02/2022 à 15h15 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Gabon : L'Union pour la démocratie et l'intégration sociale (UDIS), parti membre de la majorité au pouvoir, veut rétablir le dialogue entre les forces vives du Gabon. Un appel à l'unité des fils et filles du pays, chère à son président Hervé Patrick Opiangah.


C'est un secret de polichinelle, le Gabon est depuis 2016, secoué par une crise multiforme, qui s'est aggravée encore un peu plus, avec l’apparition du Covid-19, qui a considérablement déstructuré les économies de nombreux pays dans le monde. Soucieux de l’avenir de ses compatriotes, le président de l'UDIS a pris la parole à l'occasion de la rentrée politique de son parti, intervenue samedi 19 février 2022, à Libreville. Il souhaite que les Gabonais se parlent.

«Si on ne dialogue pas comment on pourra pacifier? Comment on pourra discuter les uns et les autres? Vous avez vu la diversité autour de nous. C'est le Gabon réuni. Alors le tribalisme et le repli identitaire ne peuvent servir que les interêts de ceux qui œuvrent pour la politique de la terre brulée»,  a-t-il affirmé, avec conviction.

Dans sa déclaration, la deuxième du genre en moins d'un an, le président de l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (UDIS), invite toutes les forces vives du pays, tous bords politiques confondus, à s’unir, à dépasser les clivages, pour rechercher ensemble les solutions pour un meilleur vivre-ensemble. Ce message adressé d'abord aux militants de l'UDIS a convaincu Suzie Biyogue, militante du parti.

«Il est temps de repenser au social après la crise sanitaire. Il est vraiment temps que tous les Gabonais s'asseyent pour repenser le social», dit-elle

Cette rencontre, loin d’être une de plus selon le député de Mounana, doit avoir pour objectif de réfléchir sur les questions économiques et sociales, ceci dans le but d’apporter des solutions concrètes aux préoccupations des populations gabonaises. Une vison qu'approuve Mbelomoye Sandougou, un citoyen venu assister à la rentrée politique de l'UDIS.

«Nous sommes les acteurs de la vie active, nous la jeunesse. Aujourd'hui tout ce qui se passe, c'est pour nous. Donc si on peut participer à ce que tout soit coordonné, je ne vois pas pourquoi on ne peut pas assister à une réunion politique qu'elle soit de l'opposition ou de la majorité», déclare-t-il.

Environ 10.000 militants et sympathisants de l'Union pour la démocratie et l'intégration sociale ont pris part à l'appel patriotique d'Hervé Patrick Opiangah. Une démarche pour circonscrire les vieux démons de la division à un an des élections générales de 2023 au Gabon.
Le 21/02/2022 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.