Fermer

Gabon: les adeptes du wushu, les arts martiaux chinois, reviennent sur le tatami

Mise à jour le 31/12/2021 à 15h56 Publié le 31/12/2021 à 14h33 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

#Sports
Gabon: reprise du championnat de Wushu
© Copyright : Le360/ Ismaël Obiang Nze.

#Gabon : La fédération gabonaise de Wushu organise la première compétition nationale virtuelle de Taolu, une forme dans les arts martiaux chinois, avec pour objectif de jauger la forme des athlètes.

Après deux années sabbatiques en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, le Wushu Gabonais relance ses activités avec une compétition nationale virtuelle de Taolu, une forme dans les arts martiaux chinois. Quatre ligues sur 9 que comptent le pays sont invitées à l'évémenent.

Les autres ont été instruites par la Fégawu de se produire dans leurs localités respectives. Exercice périlleux dans des localités sans accès à internet.

Pour Me Christian Ndong qui supervise les épreuves sur tatamis à Libreville à l'impossible nul n'est tenu. «Entre cette option ou rien, nous avons fait le choix de sauver une saison qui courait le risque d'un nouveau report», a confié, le directeur technique de la Fédération Gabonaise de Wushu (Fegawu).

>>> LIRE AUSSI: Bamako. Championnat d'Afrique de Vovinam: 3 jours d'arts martiaux

Et les ligues qui ont produit les supports vidéos, ceux- ci, ont été soumis à l'expertise de la commission technique de la fédération. C'est elle qui se charge pendant la durée de la compétition d'évaluer la performance des athlètes de l'intérieur du pays.



La compétition qui prend fin ce week-end à Libreville se déroule suivant les règles sanitaires en vigueur au Gabon. Le contexte n'autorise pas un rassemblement de plus de 30 personnes sur les lieux publics ou dans des salles de sport.

«Nous sommes organisés de telle sorte qu'il n y ait pas plus de deux athlètes sur la tatamis. Le module de la séance d'évaluation étant axé sur les simples techniques de base, les contacts sont donc limités», précise Steeve Bouassa, le vice-président de la Fédération Gabonaise de Wushu (Fégawu).

>>> LIRE AUSSI: Cameroun: Jackie Chan absent du Festival des arts martiaux, le public crie à l'escroquerie

A noter que la fin de l'épreuve prévoit des distinctions d'encouragement. Elle doit récompenser les meilleurs parmi les jeunes athlètes, minimes et cadets de Libreville et des ligues de hinterland dont les supports seront parvenus à la commission technique de la fédération.

Rappelons que le Wushu est un sport de compétition des arts martiaux chinois traditionnels. Il a été créé en République populaire de Chine en 1949 afin de standardiser la pratique des arts martiaux chinois.
Le 31/12/2021 Par notre correspondant à Libreville Ismael Obiang Nze.

à lire aussi