Fermer

Vidéo. Guinée: qui est le colonel Doumbouya, l'ex-légionnaire français et nouvel homme fort de Conakry?

Mise à jour le 06/09/2021 à 13h42 Publié le 06/09/2021 à 13h39 Par Ismail Traoré

#Politique
Vidéo. Guinée: qui est le colonel Doubouyou, l'ex-légionnaire français et nouvel homme fort de Conakry?

Le Colonel Mamady Doumbouya.

© Copyright : Courtesy of France24

#Guinée : C'est donc le colonel Mamady Doumbouya, un ex-légionnaire de l'armée française, avec des faits d'armes, notamment en Afghanistan et en Centrafrique, mais aussi formé en Israël et au Sénégal, qui vient de prendre le pouvoir en Guinée.


A Conakry, désormais son nom est sur toutes les lèvres. Le Colonel Mamady Doumbouya est désormais à la tête de ce qu'il convient d'appeler la junte qui a pris le pouvoir en Guinée, après avoir visiblement renversé le président Alpha Condé, dont la dernière élection remonte à novembre 2020, pour un troisième mandat.

>>> LIRE AUSSI : Coup d'Etat en Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres

Sa prise de pouvoir, entre la capture du président Condé et l'habituelle déclaration devant les caméras de la Radio télévision guinéenne (RTG) s'est faite sans grande résistance, signe qu'il a obtenu le soutien de la plupart des forces armées guinéennes, malgré les déclarations initiales du ministère de la Défense.



Le nouvel homme fort de Conakry, qui a fêté ses 41 ans, en mars 2021, est un ancien des forces armées françaises, puisqu'il a été dans la fameuse légion étrangère qui a la particularité d'être une unité des forces françaises composée uniquement de personnes de nationalités étrangères.

>>> LIRE AUSSI : Vidéos. Coup d'Etat en Guinée: le président Alpha Condé capturé par les putschistes, liesses et condamnations

Au moment du putsch, ce dimanche 5 septembre, le colonel Doumbouya était à la tête du Groupement des forces (GES) spéciales, une unité d'élite qu'il a lui même mise en place sur la demande du président Alpha Condé, qui a fait appel au Colonel Doumbouya dès son accession au pouvoir.



Théoriquement, le GES était censé être une unité anti-terroristes pour éventuellement contrer le djihadisme qui est aux portes de la Guinée, dans le Mali voisin. Mais, selon plusieurs observateurs, notamment Aliou Barry, spécialistes des questions militaires en Guinée, beaucoup soupçonnaient le président Condé de vouloir en faire une force acquise à sa protection, c'est-à-dire une garde prétorienne bis.

C'est au grade de caporal qu'il a quitté la légion française et sa promotion en tant que lieutenant-colonel ne date que de 2019, et celle de colonel, l'année suivante. Sa première apparition dans le grand public date de 2018, lors du défilé marquant la fête de l'indépendance. C'est alors que les Guinéens découvrent l'homme avec son unité spéciale, des hommes encagoulés avec des lunettes noires et armés jusqu'aux dents.

>>> LIRE AUSSI : Diapo et vidéo. Guinée: le président Alpha Condé est bien entre les mains des putshistes

Le colonel Doumbouya, diplômé de l'Ecole de la guerre de Paris a donc été formé en France et, en tant que légionnaire, il a eu à sillonner le globe, avec un passage en Afghanistan, en Centrafrique et à Djibouti. C'est un expert en management de la défense, en commandement et stratégie.

Il a complété sa formation en Israël, mais également au Sénégal et au Gabon, toujours au sein des forces françaises présentes dans ces pays respectifs.

Aujourd'hui, il se présente comme quelqu'un dont l'unique motivation est de satisfaire aux intérêts de ses compatriotes. Un discours qui sonne comme du déjà entendu.
Le 06/09/2021 Par Ismail Traoré