Fermer

Guinée: l'ex-parti au pouvoir suspend sa participation aux assises nationales

Mise à jour le 15/04/2022 à 09h18 Publié le 15/04/2022 à 09h12 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Ibrahima Kassory Fofana

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre de la Guinée.

© Copyright : DR

#Guinée : Le Rassemblement du peuple de Guinée, parti de l'ex-président Alpha Condé renversé par un putsch en septembre 2021, a annoncé jeudi soir la suspension de sa participation aux Assises nationales pour protester notamment contre la détention de plusieurs de ses responsables.

Le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) «suspend jusqu'à nouvel ordre et avec effet immédiat (sa) participation aux Assises nationales en cours dans la zone spéciale de Conakry, les préfectures et à l'extérieur du pays», selon un communiqué publié jeudi soir.

Les Assises nationales, ouvertes le 22 mars jusqu'au 29 avril, ont été présentées par la junte guinéenne comme une occasion «historique» de panser les plaies d'un passé troublé, mais nombre d'organisations politiques ont décidé de les boycotter.

Le RPG lie également sa décision de suspendre sa participation au «flou savamment entretenu autour du statut du président» Alpha Condé.

A la tête du pays pendant près de onze ans, Condé a été renversé le 5 septembre 2021 par le colonel Mamady Doumbouya, qui s'est fait investir depuis lors président de la République.

>>> LIRE AUSSI: Les Guinéens réagissent à l’emprisonnement des anciens ministres d'Alpha Condé

Il n'a toujours rien dit sur l'échéance à laquelle il entend honorer son engagement de rendre le pouvoir à des civils élus.

Condé s'est rendu mi-janvier aux Emirats arabes unis pour être soigné avant de rentrer en Guinée le 9 avril.

Des responsables de l'ancien pouvoir estiment que depuis son retour Condé, qui s'était mis à l'écart du RPG, n'est toujours pas libre de ses mouvements, comme c'était le cas, selon eux, avant son départ pour les Emirats.

Le RPG «réitère sa demande de libération totale et inconditionnelle du président» Condé.

Il proteste contre «l'incarcération arbitraire de nos camarades» et «exige» aussi que «les procédures judiciaires» contre ses responsables «obéissent au respect de la présomption d'innocence», selon le communiqué.

>>> LIRE AUSSI: Guinée: un collectif réclame que Condé soit jugé après son retour

D'anciens ministres de Condé, membres ou proches du RPG, sont visés par des enquêtes pour des malversations financières présumées. Ibrahima Kassory Fofana, dernier Premier ministre de Condé, et trois ex-ministres ont été écroués le 6 avril.

La Guinée a été dirigée pendant des décennies par des régimes autoritaires ou dictatoriaux et est coutumière des violences politiques meurtrières.

Les dernières années de la présidence d'Alpha Condé ont été marquées par des mois de contestation sévèrement réprimée, avant son renversement par les militaires en 2021.
Le 15/04/2022 Par Le360 Afrique - Afp