Fermer

Guinée-Aïd al Fitr: l'imam prêche la rigueur dans l'application de la loi face à Condé

Mise à jour le 26/06/2017 à 16h24 Publié le 26/06/2017 à 13h32 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou

#Société
mosquée fayçal
© Copyright : DR

#Guinée : Absent du pays depuis une semaine, le président Alpha Condé a regagné Conakry dimanche matin en vue de célébrer l'Aïd al-Fitr avec ses compatriotes. Et il l'a effectivement fêté au palais Sekhoutoureya en compagnie du grand imam de Conakry.

L'avion transportant le président Alpha Condé, absent du pays depuis dimanche 18 juin, après une visite de travail au Japon et une escale de deux jours en Ouganda, a atterri à l'aéroport de Conakry dans les environs de 7 heures. 

Aussitôt arrivé, Alpha Condé a présenté ses premiers voeux aux Guinéens dans un message publié sur sa page Facebook : "Très bonne fête à toutes et à tous. Qu'Allah dans sa grandeur infinie protège la Guinée et les Guinéens. Santé et prospérité pour chacune et chacun de vous".

Au Palais Sékhoutoureya, aux environs de 10 heures, la prière de l'Aïd al Fitr a été dirigée par le grand imam de Conakry, El Hadj Mamadou Salif Camara. Depuis quelques années, c'est cet imam qui officie les prières des fêtes à Sékhoutoureya.


LIRE AUSSI : Guinée: un début de ramadan difficile


Cette fois-ci, quoi qu'étant devant Alpha Condé, il a voulu vraiment sermonner ses compatriotes. Et ce n'est pas la présence d'Alpha Condé qui l'en a empêché.

Dans son sermon de la circonstance, l'imam Camara a surtout appelé au respect de la loi. "Si la loi n'est pas applicable, mieux vaut ne pas l'écrire. Appliquez la loi à tous ceux qui la défient", a souligné l'imam, qui a notamment dénoncé la corruption de la police et l'indiscipline des chauffeurs.

"Ce message est pour tout le monde. Qu'on soit chauffeur, passager ou policier, on doit respecter l'autorité de l'Etat", a-t-il égénéralisé à tous les Guinéens, soulignant que dans tout pays où les lois ne sont pas respectées, même l'étranger qui s'y trouve doit chercher à le quitter. "Il n'est pas bon de vivre dans un tel pays", a-t-il souligné.


LIRE AUSSI : Vidéo. Guinée: six jeunes musiciens meurent dans un tragique accident


Le prêche de l'Imam a amené Alpha Condé à réitérer sa volonté à organiser les états généraux de la circulation routière. "Nous aurons l'occasion de débattre avec tout le monde afin que la loi s'applique de façon rigoureuse et qu'il y ait moins d'accidents en Guinée", a-t-il annoncé, alors que le pays vient de perdre six jeunes musiciens dans un tragique accident de la route.

"J'espère que le message de l'imam parviendra à tout le monde", a dit Alpha Condé, qui a appelé son gouvernement à être sévère dans l'application de la loi.

Alpha Condé a aussi reconnu que le mois de ramadan n'a pas été facile pour les musulmans de Guinée. "Mais nous allons faire en sorte que dans les années à venir, qu'il soit de plus en plus facile", a-t-il indiqué.
Le 26/06/2017 Par notre correspondant à Conakry Mamourou Sonomou