Economie

Vidéo. Mali: les fabriques de glaçons alimentaires en sachet, un business qui rapporte

VidéoLe marché de vente et de fabrication artisanale de sachet de glaces (glaçons) se développe aussi bien au Mali que dans la sous-région ouest-africaine. Le mois de ramadan, coïncidant avec le début de la période de chaleur, est une aubaine pour cette activité.

Par Diemba Moussa Konaté (Bamako, correspondance)
Le 13/04/2021 à 15h01, mis à jour le 13/04/2021 à 18h38
Mali: les fabriques de glaces artisanales, un business qui rapporte
DR

Le début de la période de chaleur coïncide avec celui mois de ramadan qui commence ce mardi 13 avril 2021 au Mali. Une période que les propriétaires des réfrigérateurs et congélateurs mettent à profit en vendant des sachet de glace. Les revenus générés permettent de faire face aux importantes dépenses du mois. 

Désormais, ces vendeurs sont de plus en plus concurrencés par les propriétaires de véritables fabriques de glace ensachée. Grâce à un processus semi-industriel, ceux-ci peuvent produire, selon la taille des unités industrielles montées sur place, entre 100 et 1.000 morceaux de glace ensachés par jour.

Ce sont d’ingénieux réparateurs d'appareils de la chaîne de froid alimentaire (réfrigérateurs, congélateurs, climatiseurs...) qui se sont reconvertis en fabricants d’unités semi-industrielles de production de glace, essentiellement en recyclant les pièces de ces appareils.

Ces unités de fabrication de glace sont très prisées aussi bien au Mali qu’au niveau des pays de la sous-région, notamment au niveau les sites d’orpaillage au Burkina Faso et en Guinée, où le chaleur est de mise et les équipements de la chaîne du froid, rares.

Elles sont vendues entre 600.000 et 2.000.000 francs CFA, soit entre 915 et 3.050 euros, l'unité selon sa capacité.

Par Diemba Moussa Konaté (Bamako, correspondance)
Le 13/04/2021 à 15h01, mis à jour le 13/04/2021 à 18h38

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800