Fermer

Afrique: les «Arabes» ne sont pas arabes et les Sénégalais un peu berbères d’après le "Genographic Project"

Mise à jour le 18/01/2017 à 08h43 Publié le 17/01/2017 à 18h14 Par Mar Bassine

#Société
Génome humain: Les Tunisiens ne sont arabes qu'à 4% et les Sénégalais sont probablement berbère à 12%.

Génome humain: Les Tunisiens ne sont arabes qu'à 4% et les Sénégalais sont probablement berbère à 12%.

© Copyright : DR

#Maroc : Les Tunisiens ne sont arabes qu'à 4% et les Sénégalais sont probablement berbères à 12%. Voilà l'une des centaines de choses étonnantes que l'on peut découvrir dans l'étude de la National Geographic sur le génome de la planète.


Voilà sans doute l’étude qui vient bousculer toutes les certitudes. Pourtant, elle est ce qu’il y a de plus scientifique et elle est menée surtout par la très sérieuse National Geographic dans le cadre de ce qu’elle appelle le "Genographic project". Elle révèle en effet qu’en Afrique du Nord, la population ne possède que 4% du génome "Arabe" dans son ADN contre 88% du génome "Nord-africain" qui est essentiellement constitué du génome "Berbère".

C’est en effet, la principale population d’origine dans cette partie du continent, mais on ne soupçonnait pas qu’elle soit dominante à ce point. Ce résultat est obtenu grâce à une étude menée sur la population tunisienne. L’étude conclut que l’arabité de ce pays d’Afrique du Nord relève donc de la fantaisie. Comme sa population est similaire à celle du Maroc et de l’Algérie, on a vite fait d'extrapoler.

Dans tout cela, les plus arabes parmi les Nord-Africains sont les Egyptiens, mais il n’y a pas de quoi s’emballer. Contrairement à ce que pensent les citoyens du pays des pharaons, leur arabité ne concerne que 17% de leur génome. Il y a de quoi renforcer la fierté d’appartenir au continent africain chez tous les pays du nord du continent.


LIRE AUSSI:
Malls et centres commerciaux : le Top 5 en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne


Ceci est le volet d’une étude de dimension mondiale qui porte sur quelque 822.000 individus provenant de 144 pays dans le monde. C’est dire qu’il s’agit d’un échantillonnage assez significatif pour que on ne puisse pas le mettre en doute.

Evidemment, tous les pays sont concernés par ces révélations étonnantes. Par exemple, le Sénégalais partage 12% de son génome avec ces mêmes Nord-Africains tandis qu’il est d’origine ouest-africaine à 76%. Il possède également 6% de génome européen alors que sa part sud-africaine n’est que de 4%, toujours selon l'étude de son ADN.

Mais on note également qu’une bonne partie du monde possède une part d’Afrique dans ses origines ancestrales. Par exemples, les noirs américains possèdent plus de gènes d’Africains de l’Ouest et du centre (81%) que les Sénégalais (76%), mais moins que les Yoruba du Nigeria (89%). Et les Amérindiens possèdent 2% d’Afrique de l’Ouest et du centre dans leur génome.
Le 17/01/2017 Par Mar Bassine