Maroc-Singapour: un programme de coopération triangulaire pour renforcer les capacités des hauts diplomates africains

DR
Le 14/10/2022 à 18h13, mis à jour le 14/10/2022 à 18h14

L’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et Singapore Cooperation Programme (SCP) ont organisé en octobre 2022, une formation au profit des hauts responsables des ministères des Affaires étrangères de 18 pays africains. Objectif: renforcer leurs capacités en leadership et gouvernance.

L’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) a organisé, en partenariat avec Singapore Cooperation Programme (SCP), un programme de formation au profit des hauts responsables des ministères des Affaires étrangères des pays africains.

Cette formation, qui s’est déroulée du 10 au 14 octobre 2022 à l’Académie marocaine des études diplomatiques (AMED), a porté sur le renforcement des capacités dans le domaine «Leadership et gouvernance». «L’objectif de ce programme est de développer des compétences permettant aux participants de comprendre, d’analyser et de s’approprier le leadership, la gestion et la gouvernance nécessaires pour une organisation performante et efficace dans un contexte de relance post-Covid-19 marqué par des défis sécuritaires, climatiques et technologiques», selon un communiqué de l’AMCI.

Le cycle de formation a été assuré par des experts singapouriens du Civil Service College (CSC) et marocains issus de nombreuses institutions du Royaume: l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), l’Institut des finances (IDF) et l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

Selon l’AMCI, ce programme de formation des diplomates du continent s’inscrit dans l’application de la lettre d’entente signée entre le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères singapourien, Vivian Bolokrishnan, lors de la visite de ce dernier au Maroc en juillet dernier. En effet, au cours de cette rencontre, les deux parties se sont engagées pour le développement d’une coopération triangulaire favorisant le partage d’expérience et d’expertise.

Enfin, notons que ce programme qui entre dans le cadre de la mise en œuvre de la vision du roi Mohammed VI prônant une coopération Sud-Sud solidaire et agissante, a bénéficié aux hauts responsables des ministères des Affaires étrangères de 18 pays africains: Burundi, Burkina Faso, Tchad, Côte d’Ivoire, République du Congo, République de Guinée, Guinée équatoriale, Gabon, Mali, Mauritanie, Niger, Togo, Sénégal, Union des Comores, Seychelles, Cameroun, Djibouti et Madagascar.

Par Moussa Diop
Le 14/10/2022 à 18h13, mis à jour le 14/10/2022 à 18h14