Fermer

Échanges sur la gestion de la pandémie du Covid-19 dans l’espace francophone: l’expérience marocaine à l’honneur

Mise à jour le 04/06/2021 à 20h44 Publié le 04/06/2021 à 20h44 Par Moussa Diop

#Société
Mohamed Methqal

Mohamed Methqal, Ambassadeur, directeur général de l’AMCI et président du Rafsud.

© Copyright : DR

#Maroc : L’Agence marocaine de coopération international (AMCI) et le Réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud-Sud et tripartite (RAFSUD) ont échangé sur la gestion du Covid-19 dans l’espace francophone. L'occasion pour les participants d’appréhender la stratégie marocaine.

La pandémie du Covid-19 continue de susciter des inquiétudes au niveau de la planète et ce, en dépit des démarrages des campagnes de vaccination un peu partout dans le monde.

C’est dans ce cadre que l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) et le réseau des acteurs francophones pour la coopération Sud-Sud et tripartite (RAFSUD), en collaboration avec l’Organisation international de la francophonie (OIF) ont organisé le jeudi 3 juin 2021, un webinaire sous le thème: «La gestion de la Covid-19 dans les pays de l’espace francophone  bonnes pratiques et nouveaux défis». Un événement animé par des experts issus de l’espace francophone, de représentants de la Banque islamique de développement et des professionnels de la santé.

>>> LIRE AUSSI: Maroc-Mauritanie: relations bilatérales et géopolitique régionale, l'ambassadeur Hamid Chabar fait le point

Intervenant lors de l’ouverture de ce webinaire, Mohamed Methqal, ambassadeur, directeur général de l’AMCI et président du RAFSUD, a présenté la stratégie du Maroc face à la pandémie du Covid-19.

A ce titre, il est revenu sur les grands axes de la stratégie mise en œuvre par le Royaume du Maroc conformément aux hautes orientations du roi Mohammed VI. Parmi les leviers mis en place, il a cité la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie, la mise en place d’un Plan de relance économique ambitieux doté d’environ 12 milliards d’euros, soit 11% du PIB du Maroc, l’élargissement de la couverture sociale universelle à tous les Marocains…

Au-delà du Maroc, la solidarité avec les pays africains touchés par la pandémie s’est matérialisée dès le départ par l’envoi en avril 2020 de produits médicaux «Made in Morocco» de lutte contre la pandémie du Covid-19 à plusieurs pays du continent.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: le Maroc envoie une importante aide médicale à 15 pays africains

Cette gestion a aussi permis au Maroc de se positionner très tôt auprès des grands laboratoires mondiaux afin d’accéder rapidement aux vaccins, alors en cours d’élaboration, et a participé aux tests des vaccins expérimentaux. Ce qui a permis au Maroc d’être le pays africain ayant le plus vacciné sa population au niveau du continent puisqu'il cumule plus de la moitié des doses administrées en Afrique. La gestion de la pandémie par le Maroc a d'ailleurs été saluée par de nombreux pays développés.

Les économies francophones ayant été durement affectées par cette pandémie, l’heure est à la relance. Et dans ce domaine également, le Maroc s’est distingué avec son plan de relance de 12 milliards d’euros qui a permis d’atténuer la crise sur de nombreux pans d’activité économique du pays.

Mohamed Methqal, dans le cadre d’un partage d’expériences, a rappelé que la stratégie de relance économique marocaine a placé les citoyens au cœur des politiques publiques.

>>> LIRE AUSSI: Covid-19: voici l’évolution de la vaccination en Afrique

Globalement, ce webinaire a été l’occasion pour les participants de débattre de plusieurs thématiques: «La stratégie de la gestion de la pandémie par les systèmes de santé locaux», «La campagne de vaccination: nouveau grand défi de la gestion pandémique» et «Le futur de la coopération sanitaire dans les pays de l’espace francophone».

Parmi les imminents intervenants de ce webinaire figurent, entre autres: Henri Eli Manceau, directeur de la Francophonie économique et numérique à l'OIF, le professeur Azdine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie relevant de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, membre du Comité scientifique Covid-19; le professeur Abderrahmane Maaroufi, directeur de l'Institut Pasteur Maroc; le professeur Hechmi Louzir, directeur général de l'Institut Pasteur de Tunis, président du Comité de pilotage de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus et membre du Comité scientifique de lutte contre le Covid-19; le docteur Nadin Tayéwo Kokodé, médecin urgentiste, épidémiologiste, spécialiste en médecine de catastrophe et en désastre humanitaire de la République du Bénin; Dong The Quang, coordinateur du Pôle commerce et investissement, direction Francophonie économique et numérique à l'OIF; et Abdelhakim Yessouf, senior spécialiste de la coopération technique, Banque Islamique de développement.


Le 04/06/2021 Par Moussa Diop