Fermer

Mauritanie. G5-Sahel: lancement d'un projet d’appui à la résilience de 500 entreprises dirigées par des Jeunes

Mise à jour le 19/01/2022 à 14h48 Publié le 19/01/2022 à 14h46 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck

#Economie
G5-Sahel: lancement d'un projet d’appui à la résilience de 500 entreprises dirigées par des Jeunes
© Copyright : le360 Afrique/Seck

#Mauritanie : Les micros, petites et moyennes entreprises de la région G5-Sahel dirigées par des jeunes ont été fortement impactées par les effets du Covid-19. Le Projet d’appui à la résilience des entreprises de jeunes (PAREJ), lancé le mardi 18 janvier, vise à appuyer 500 jeunes entrepreneurs de la région.

La pandémie du coronavirus (Covid-19), qui sévit depuis deux ans, est à l’origine d’une profonde crise au niveau des micros, petites et moyennes entreprises (MPMES) dirigées par des jeunes. Une situation face à laquelle l’Union des Chambres de commerce et d’industrie (UCCI) du G5-Sahel et la Banque africaine de développement (BAD) ont décidé d’unir leurs efforts dans le cadre d’un projet d’appui à la résilience des entreprises de jeunes (PAREJ), financé grâce à une enveloppe de 4 millions de dollars du Fonds fiduciaire multi donateurs pour l’entrepreneuriat et l’innovation des jeunes.

Yamdeogo Eric Thiaré, secrétaire exécutif du G5-Sahel, explique que le PAREJ, lancé le mardi 18 janvier, vise à renforcer les capacités de gestion des jeunes, femmes et hommes dirigeants d’entreprises du G5-Sahel, suite à la crise de Covid-19, améliorer l’accès aux mécanismes de financement, créer des emplois,...

>>> LIRE AUSSI: G5 Sahel. Investissements: dilemme entre le tout-sécuritaire et le développement

Il est financé grâce à une enveloppe de 4 millions de dollars sur une période de 3 ans, et touchera 500 jeunes, hommes et femmes, âgés de 18 à 40 ans, soit 100 entreprises par pays.   

Mohamed Waled, vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie (CCIAM), parle du partenariat entre les chambres consulaires et le G5-Sahel. Il remercie la Banque africaine de développement (BAD) «pour la confiance accordée au projet qui permettra de consolider davantage les relations au sein de l’Union des chambres de commerce et d’industrie (CCI) du G5-Sahel».


Par ailleurs, le vice-président de la CCIAM revient sur «l’objectif principal du PAREJ, qui  est de soutenir la reprise ou l’expansion des activités des jeunes face aux effets du Covid-19 dans les pays du G5-Sahel. Cela va se faire à travers le renforcement des capacités  techniques des jeunes dirigeants d’entreprises dans les 5 pays du G5-Sahel, l’amélioration de l’accès aux mécanismes de financement mis en place par les Etats, l’accroissement de la productivité et des revenus des micros, petites et moyennes entreprises des jeunes, l’amélioration du cadre institutionnel d’appui, la consolidation des emplois existant  et la création de nouveaux emplois».

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. La "Facilité du G5 Sahel", un nouvel outil pour combattre la pauvreté à la racine

L’Union des chambres de commerces et d’industrie (UCCI) du G5-Sahel est une association créée en 2018. Elle vise à définir un cadre commun de collaboration en vue de contribuer à l’amélioration du climat des affaires dans l’espace des 5 pays du G5-Sahel.

Le G5-Sahel est une organisation sous-régioale composée du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad. Elle est dédiée à la lutte contre le terrorisme, l’insécurité et la coordination des efforts de développement.
Le 19/01/2022 Par De notre correspondant à Nouakchott Amadou Seck