Centrafrique: un Casque bleu mauritanien tué et 11 blessés

DR
Le 04/04/2018 à 10h40, mis à jour le 04/04/2018 à 10h42

Une attaque des milices anti-Balaka contre le contingent mauritanien des forces de l'ONU en République centrafricaine (RCA), perpétrée tôt mardi matin, a fait 1 mort et 11 blessés.

Une attaque menée par des milices anti-Balaka, le mardi 3 avril, contre des éléments issus du contingent mauritanien de la Mission multidimensionnelle intégrée de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINISCA), a fait un mort et onze blessés. 

Le contingent mauritanien a été attaqué à l'aube par des éléments anti-Balaka. Les Casques bleus ont riposté et après plusieurs heures d'échanges de tirs, un militaire mauritanien, un soldat de 2e classe, a été tué et 11 autres membres du contingent ont été blessés.

Suite à cette attaque, les Casques bleus de l'ONU ont découvert les corps de 21 civils, dont 4 femmes et 4 enfants à Tagbara, ville située à 60 km au nord-est de Bambari. 

Il faut noter que les attaques contre le contingent de l’ONU en République centrafricaine (RCA) sont récurrentes et que le phénomène empêche le retour de la paix et à la sécurité dans ce pays en situation de déstabilisation depuis plusieurs années.

Rappelons que la Centrafrique est embourbée dans un conflit meurtrier depuis 2013, suite au renversement du président François Bozizé par l'ex-rébellion de la Séléka entraînant une contre-offensive des milices d'"autodéfense" anti-Balaka et faisant entrer le pays dans une spirale de violence.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 04/04/2018 à 10h40, mis à jour le 04/04/2018 à 10h42

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800