Société

Légère amélioration dans l'accès à l’eau potable

Le gouvernement mauritanien a annoncé mardi son intention de renforcer le dispositif et les équipements d’accès à l’eau potable. Le taux d’approvisionnement moyen en eau potable se situant autour de 50%.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 24/03/2016 à 13h53
accès à l'eau
DR

S’exprimant à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, Mohamed Vall Ould Abdy, Secrétaire général du ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, a révélé l’existence «d’un projet de réhabilitation de 60 bornes fontaines dans la ville de Nouakchott», dont la mise en œuvre sera accompagnée par «la formation de gérants, en leur donnant des outils performants dans ce domaine».S’inscrivant dans le cadre d’une accélération de la politique sectorielle de l’Etat dans le domaine de l’hydraulique, ces actions seront étendues à d’autres localités un peu plus tard.«Le cadre institutionnel de la Mauritanie a enregistré d’importants développements dans ce domaine au cours des dernières années, permettant la restructuration du secteur», a expliqué le responsable gouvernemental.Le représentant de l’Unicef, Laura Bill a saisi l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’eau pour réitérer la détermination de l’agence onusienne à accompagner la politique gouvernementale d’accès au liquide précieux.Il faut noter que l’accès à l’eau potable en Mauritanie, pays à 80% désertique, est un enjeu capital. Le taux d'approvisionnement est estimé à 50% en milieu urbain. Il est sensiblement le même dans le monde rural.Au cours des dernières années, les effets d’une urbanisation accélérée et non contrôlée sont venus aggraver l’équation de l’accès en l’eau potable dans les grandes villes et les zones périurbaines.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 24/03/2016 à 13h53