Mauritanie: le fils d’un ex-chef d’Etat condamné à 15 ans de réclusion pour trafic de drogue

Sidi Mohamed ould Haidallah, fils de l'ex-président Mohamed Khouna ould Haidallah. . DR

Le 02/06/2016 à 18h09, mis à jour le 02/06/2016 à 18h23

Sidi Mohamed Ould Haidallah, fils de l’ancien chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Khouna Ould Haidallah (1980-1984) a été condamné à 15 ans de réclusion pour trafic de drogue.

Ce verdict est l’épilogue d’un procès qui avait débuté le lundi 30 mai devant une cour criminelle de Nouakchott. Le bilan total du traitement judiciaire de cette affaire de trafic de drogue est de quatre (4) condamnations et neuf (9) acquittements.Parmi les individus condamnés figure également Ely Cheikh Ould Haidallah, jeune frère de Sidi Mohamed Ould Haidallah, qui écope de 4 ans de prison.Au cours des audiences, les avocats de la défense ont rejeté en bloc les éléments du dossier et dénoncé «une machination» visant à salir les proches d’un ex-chef de l’Etat.Sidi Mohamed Ould Haidallah avait été arrêté fin janvier 2016, dans le cadre d’un vaste réseau de trafic présumé de cocaïne en même temps que plusieurs individus.Les autorités mauritaniennes ont par la suite annoncé le démantèlement du dit réseau et la saisie de «2 tonnes de résine de cannabis», écartant ainsi la thèse du trafic de cocaïne.Sidi Mohamed Ould Haidallah a été cité comme «le cerveau» d’une affaire de trafic présumé de drogue suite à la découverte d’un petit aéronef contenant de la cocaïne prés de Nouadhibou (Nord) en mai 2007.Ce dossier, qui a longtemps défrayé la chronique, n’a jamais connu d’épilogue au plan judiciaire. Toutefois, Sidi Mohamed a été arrêté en juin 2007 au Maroc et condamné par la justice marocaine à 7 ans de réclusion pour détention et trafic de cocaïne. Il est par la suite rentré en Mauritanie en 2013 après avoir entièrement purgé cette peine.

Par Cheikh Sidya (Nouakchott, correspondance)
Le 02/06/2016 à 18h09, mis à jour le 02/06/2016 à 18h23