Médias

Algérie: un caricaturiste condamné par contumace à 10 ans de prison

Le caricaturiste algérien Ghilas Ainouche, qui vit en France, a été condamné mercredi à dix ans de prison, notamment pour « atteinte au président de la République » à travers ses dessins, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 30/11/2022 à 21h14
Ghilas Ainouche, aricaturiste algérien.
Ghilas Ainouche, aricaturiste algérien.

«C’est officiel, le tribunal criminel de Bejaïa a condamné le caricaturiste Ghilas Ainouche à 10 ans de prison ferme et un mandat d’arrêt international pour ses dessins de presse», a également tweeté le jeune dessinateur.

Selon le CNLD, les accusations retenues contre lui par le tribunal de Sidi Aïch (Bejaïa, nord de l’Algérie), qui statuait en première instance, sont «l’apologie d’actes terroristes, le délit d’atteinte au président de la République et le délit d’outrage à corps constitué».

Cet ancien collaborateur de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, âgé de 34 ans, vit en France depuis plusieurs années.

Proche du mouvement pro-démocratie du Hirak, il publie ses dessins sur son blog personnel ou des médias en ligne d’opposants et est connu pour n’épargner aucune autorité politique, y compris le président Abdelmadjid Tebboune.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 30/11/2022 à 21h14

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800