Mali: la junte annonce reporter la présidentielle prévue en février 2024

Assimi Goïta, président de transition au Mali
Le 25/09/2023 à 12h28

La junte au pouvoir au Mali a annoncé lundi le report de la présidentielle prévue en février 2024 et censée marquer le retour des civils à la tête de ce pays en proie au jihadisme et à une crise multidimensionnelle profonde.

Les dates initialement retenues du 4 et du 18 février 2024 pour les deux tours «connaîtront un léger report pour des raisons techniques», a dit le porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga, dans une déclaration lue devant des journalistes à Bamako.

Les autorités citent parmi ces «raisons techniques» des facteurs liés à l’adoption en 2023 d’une nouvelle Constitution et à la révision des listes électorales, mais aussi un litige avec une société française, Idemia, impliquée selon elles dans le processus au niveau du recensement.

«Les nouvelles dates de l’élection présidentielle feront l’objet (d’un) communiqué ultérieurement», dit le gouvernement.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 25/09/2023 à 12h28