Togo: les élections législatives et régionales fixées le 13 avril

Inscriptions sur les listes électorales.
Le 09/02/2024 à 07h56

Les élections législatives et régionales se tiendront le 13 avril au Togo, a annoncé jeudi soir le gouvernement à la télévision d’Etat. Ces législatives seront couplées avec des élections régionales, que le Togo organisera pour la première fois.

Le gouvernement avait annoncé en novembre, que ces élections se tiendraient «au plus tard à la fin du premier trimestre 2024».

«Conformément aux dispositions du code électoral et au regard du chronogramme proposé par la Commission électorale nationale indépendante, le Conseil des ministres a fixé la date des élections législatives et régionales au samedi 13 avril 2024, et convoqué, en conséquence, le corps électoral pour lesdites élections», a précisé Yawa Kouigan, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement.

Le montant du cautionnement est fixé à 500.000 francs CFA (762,25 euros) par candidat pour les élections législatives, et à 200.000 francs CFA (304,90 euros) par candidat pour les élections régionales, a-t-elle souligné.

La campagne électorale se déroulera du 28 mars 2024 à 0h00 jusqu’au 11 avril 2024 à 23h59min.

Comme pour les précédents scrutins, «les forces de défense, forces de sécurité, forces paramilitaires et réserve opérationnelle» voteront par «anticipation 72 heures avant le jour du vote général, en vue de leur permettre d’assurer la sécurité des citoyens durant le vote».

Le gouvernement a également respecté la tradition en créant une unité de sécurité, baptisée Force Sécurité Élections Législatives et Régionales 2024, en vue de garantir la sécurité du territoire pendant et après les élections».

L’Assemblée nationale togolaise a modifié en janvier, une loi organique portant de 91 à 113 le nombre de députés pour ces législatives.

Les dernières élections législatives ont eu lieu en 2018 et avaient été boycottées par l’opposition qui avait dénoncé des «irrégularités» dans le recensement électoral.

Cette fois, elle se prépare à défier le parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), et elle a fortement mobilisé ses partisans à l’occasion du dernier recensement électoral.

Le président Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir en 2005 après le décès de son père, le général Gnassingbé Eyadéma, qui avait dirigé le Togo d’une main de fer pendant 38 ans. Il a depuis été réélu à trois reprises lors de scrutins qui ont tous été contestés par l’opposition.

Par Le360 Afrique (avec AFP)
Le 09/02/2024 à 07h56