Fermer

CAN au Cameroun: Guinée–Sénégal, un match nul à saveur de victoire pour les Guinéens

Mise à jour le 15/01/2022 à 16h12 Publié le 15/01/2022 à 14h19 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré

#Sports
Liesse populaire à Conakry après la victoire du Syli sur les Flammes du Malawi
© Copyright : Le360/ Mamadou Mouctar Souaré.

#Sénégal : A Conakry, ce vendredi soir, le match nul obtenu entre la Guinée et le Sénégal dans le cadre de la deuxième journée des matchs de poules du groupe B de la CAN 2021 qui se déroule au Cameroun à fait beaucoup d'heureux.

C'est un précieux point que le Syli, opposé au Sénégal, a arraché à Bafoussam, ce vendredi soir. Un résultat synonyme de victoire pour de nombreux Guinéens. Au stade général Lanssana Conté de Nongo où le match a été projeté, c'était la joie au coup de sifflet final.

Mamadou Thug, habillé aux couleurs du Syli, s'est dit satisfait. «A vrai dire, je suis très heureux, on n’a pas perdu. Mais, au-dessus de tout, dans le match Guinée-Sénégal, la Guinée était au-dessus, sauf qu’on n’a pas réussi à concrétiser nos buts. Mes félicitations aux joueurs, l'équipe est restée compacte; ils ont joué le jeu, sauf que le dieu des buts n’était pas avec nous. Mes félicitations à Naby Déco et ses amis».

>>> LIRE AUSSI: CAN 2021 - Guinée: les supporters du Syli, entre crainte et enthousiasme

Plus loin, dans la cour du stade, nous tombons sur un fervent supporter du Syli, Mamadou Camara: «On est fiers de sortir avec le Sénégal zéro à zéro, aujourd'hui. Parce que le Sénégal avait l'habitude de nous battre et aujourd'hui nous les Guineens, nous allons dormir tranquillement. On a fait un match nul c'est une victoire pour la Guinée».


Ce match nul, plus que jamais, lance la Coupe d'Afrique des nations du Syli. A rappeler que lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, le Syli sera oposé au Zimbabwe à Yaoundé, le 18 janvier prochain, l’occasion pour les guinéens de valider leur ticket pour les huitièmes de finale.
Le 15/01/2022 Par notre correspondant à Conakry- Mamadou Mouctar Souaré