Fermer

Sénégal-Mali: des aires de repos pour réduire les risques d'accidents sur le corridor Dakar-Bamako

Mise à jour le 22/10/2021 à 20h48 Publié le 22/10/2021 à 17h04 Par Le360 Afrique - MAP

#Société
Un violent accident à Kaolack au Sénégal

Le taxi a été littéralement écrasé sous les roues d'un camion à Kaolack au Sénégal.

© Copyright : DR

#Sénégal : Des aires de repos seront aménagées sur l'axe reliant la capitale sénégalaise Dakar à Bamako (Mali) pour minimiser les risques d'accidents imputables à la fatigue chez les chauffeurs routiers, a annoncé à Dakar le directeur exécutif de l'Association des assureurs du Sénégal, Matar Faye.

S'exprimant jeudi en marge d'une rencontre sur la mise en oeuvre du plan d'actions 2021 du Bureau national sénégalais de la Carte Brune CEDEAO, M. Faye a souligné que le bureau était en pourparlers avec les autorités locales pour choisir les sites devant abriter ces aires de repos.

Il a fait remarquer que la fatigue et la somnolence comptaient pour 80% dans les accidents de la circulation survenus sur cet axe routier long de 1.382 km, dont 700 km au Mali et 682 km au Sénégal.

Selon les autorités portuaires sénégalaises, le trafic en provenance et à destination du Mali est estimé à plus de 1.000 camions en opération journalière. En 2020, le trafic a atteint plus de deux millions de tonnes.

>>> LIRE AUSSI: Vidéo. Vives tensions entre le Sénégal et le Mali après un accident de la circulation

Les camions de transport de marchandises maliens font rentrer 253 milliards de francs CFA par an en termes de recettes dans l'économie sénégalaise. Toutefois, des accidents mortels ont été enregistrés ces dernières années sur ce corridor, un axe stratégique du commerce entre le Mali et le Sénégal.

Le 15 aout dernier, un accident survenu sur cet axe a fait 4 morts et deux blessés, ce qui a provoqué l'interruption du trafic inter-Etats entre Dakar et Bamako.

>>> LIRE AUSSI: Sénégal. Accidents de la route: même les ministres n’y échappent pas

Le 28 septembre, les camionneurs circulant sur cet axe ont été la cible d'une attaque armée qui a fait 5 victimes dans les rangs des Forces de l'ordre maliennes. Selon les médias locaux, 22 routiers sénégalais ont frôlé la mort suite à cette attaque menée par des jihadistes opérant à l’Ouest du Mali.

Pour garantir une meilleure gouvernance du corridor Dakar-Bamako, les autorités en charge du transport du Sénégal et du Mali sont convenues fin août de respecter les dispositions réglementaires édictées par l'UEMOA et la CEDEAO dans le secteur des transports routiers.
Le 22/10/2021 Par Le360 Afrique - MAP