Fermer

Sénégal: dix mois après son inauguration, le Train express régional ne roule toujours pas

Publié le 05/11/2019 à 12h16 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Politique
Le Train Express Régional

Le Train Express Régional

© Copyright : DR

#Sénégal : Les Sénégalais qui rêvaient de voyager à bord du Train express régional (TER) à partir du mois prochain vont vite déchanter. Faute de pouvoir terminer les travaux à temps, le gouvernement renvoie à la fin de l’année sa mise en service qui était prévue le 30 novembre 2019.


Présenté comme l'ouvrage le plus important depuis l'indépendance du Sénégal, le Train express régional (TER), devant relier Dakar au noueau pôle urbain de Diamniadio, a été inauguré le 14 janvier, à un mois de la campagne électorale pour la présidentielle. Malheureusement, la date du début de son exploitation est sans cesse repoussée.

Cette infrastructure qui a coûté plus de 1200 milliards de Fcfa au contribuable sénégalais, soit quelque 1,9 milliard d'euros, ne pourra être opérationnelle avant la fin de l’année 2019. C’est ce qu’a précisé le ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique.


>>>LIRE AUSSI: Sénégal: 6 mois après son inauguration, le Train express régional n'est toujours pas opérationnel

Abdou Karim Fofana qui était l’invité du Grand Jury de ce dimanche 3 novembre, n’y est pas allé par quatre chemins pour reconnaître l’incapacité du gouvernement à pouvoir respecter les délais qu’il s’était donné pour finaliser le projet.

 

 

«Le TER ne sera pas mis en service le 30 novembre prochain comme convenu », a révélé Abdou Karim Fofana, ministre sénégalais de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. Il a toutefois reconnu l’inexpérience du gouvernement de Macky Sall dans la réalisation de projet de cette envergure.

«Ce n'est plus possible. Nous ne sommes pas des "Superman. C'est la première fois que nous avons un projet de cette taille, raison pour laquelle il faut un peu d’indulgence quant à certains impondérables », a-t-il aussi soutenu.


>>>LIRE AUSSI: Train Express Régional: Alstom entame l'expédition des 15 trains destinés au Sénégal

Au grand regret de ses compatriotes, Abdou Karim Fofana a aussi minimisé le non respect de la date du 30 novembre, initialement fixée pour le démarrage effectif  du TER.  « La date du démarrage n'est guère très importante, car les délais ne seront repoussés que légèrement  quitte à ce que le train prenne son envol à la fin de l'année », a-t-il ajouté.

Cette déclaration du ministre de l’Urbanisme sonne comme un aveu d'impuissance de la part du gouvernement qui peine à trouver les ressources nécessaires à la finalisation de cette infrastructure. Malgré tout, et pour les besoins de la campagne électorale de la présidentielle du 24 février 2019, le président Macky Sall avait tenu à inaugurer le TER, le 15 janvier dernier.

Nombre de sénégalais s’étaient alors étonnés de l’organisation d’une telle cérémonie alors que la plupart des travaux liés au TER étaient aux arrêts. En pour cause: faute de voir le gouvernement respecter ses engagements vis-à-vis d’elles, certaines entreprises engagées dans le projet, avaient été contraintes d’arrêter les travaux et se séparer de plusieurs de leurs employés qu’ils avaient du mal à rémunérer.
Le 05/11/2019 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé