Fermer
#Société

Vidéo. Sénégal: deux braquages de banque en moins de 15 jours

Mise à jour le 25/01/2017 à 19h14 Publié le 25/01/2017 à 17h57 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Sénégal : Dans la nuit de mardi à mercredi, une dizaine d'individus ont pris d'assaut une agence d'Ecobank, armes à feu au poing. En peu de temps, ces Arsène Lupin d'un nouveau genre ont emporté avec eux 111 millions de francs CFA, soit près de 200.000 euros.


Il est 2h, dans la nuit de mardi à mercredi quand une bande de 10 à 11 individus encagoulés, visiblement des cambrioleurs, cassent la porte de l’Ecobank de Yeumbeul pour s’introduire dans l’agence. Armes à la main, les malfrats neutralisent le vigile et tirent des coups de feu pour éloigner les curieux. Sans difficulté, ils vident les caisses de la banque qui contenaient 111 millions de F.Cfa avant de disparaitre à bord de leur 4x4.
L’audace des cambrioleurs et leur témérité face aux forces de l’ordre ont ôté tout désir de dormir aux habitants de Yeumbeul qui en parlent encore.

Ils n’en reviennent pas que des braqueurs à bord d’un 4x4 pick-up de marque Mitsubishi appartenant à l’administration sénégalaise aient pu réussir un tel coup. Un coup bien mené avec une partie du groupe qui s’est volatilisée. 
Bien préparés, les braqueurs ont tiré sur les caméras de surveillance et désactivé le système d’alarme avant de vider les coffres de la banque. Informée par un taximan témoin du braquage, la police s'est lancée à leurs trousses. S’ensuivit alors un échange de coups de feu au cours duquel un des agresseurs aurait été touché.


LIRE AUSSI:
Sénégal: le profanateur de tombes troublait le sommeil des morts pour satisfaire sa libido
Nigeria: 36 orpailleurs abattus par des voleurs de bétail présumés


Les policiers qui ont fini par perdre la trace des braqueurs et ont alerté leurs collègues de Malika et la gendarmerie de Keur Massar qui se sont immédiatement mis sur l'affaire. Mais leur patrouille n’a rien donné. L’enquête lancée par les membres de la Sûreté urbaine qui ont hérité du dossier suit son cours depuis.



Si le braquage a été si facilement mené, c’est parce qu’aucune banque du pays n’était préparée à une action de ce genre. Au Sénégal, il y a des crimes et des agressions presque tous les jours, mais le braquage de banque est un phénomène nouveau et relativement peu connu des Sénégalais. Là, c’est un autre type de criminalité qui prend forme et le ministère de l’Intérieur chargé de la sécurité des personnes et de leurs biens devra réaffecter ses services de police afin d'effectuer davantage de patrouilles.
Le 25/01/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

à lire aussi