Fermer

Sénégal: un orpailleur tué, la brigade des douanes et la gendarmerie incendiées

Publié le 16/02/2017 à 15h32 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé

#Société
Kédougou, la mort d'un énième orpailleurs tué par la douane crée des émeutes
© Copyright : DR

#Sénégal : Kédougou est une région aurifère qui fait l'objet d'une exploitation artisanale. Lundi, un douanier a tué le jeune orpailleur Yamadou Sagna et les populations s'en sont prises aux forces de l'ordre. Pour les calmer, deux douaniers ont été écroués et les chefs traditionnels tentent une médiation.


Yamadou Sagna a succombé à une blessure mortelle par arme à feu causée par un douanier. L’incident est survenu vers les coups de 16 heures ce lundi 13 février 2017 à Bokhody dans la commune de Missirah Sirimana. La victime a été atteinte à bout portant par une balle qui a brisé son bras gauche avant d’atteindre son thorax, touchant sans doute des parties vitales. Il n'avait que 24 ans et laisse derrière lui deux enfants.


LIRE AUSSI:
Mauritanie: série d'arrestations et pluie d’amendes contre des orpailleurs clandestins


Tout est parti de la saisie du matériel d'orpaillage, notamment des détecteurs de métaux, selon El hadj Moussa Dangnokho, un témoin oculaire et cousin de la victime. En effet, le correspondant du site xibaaru.com a recueilli son témoignage qui donne les détails sur les malheureux événements de lundi. 

Pas la première fois


"Nous étions en brousse quand des employés de la douane sont venus saisir une moto à 3 roues et nos détecteurs de métaux. Nous sommes allés à leur rencontre pour une négociation afin de retirer nos biens saisis. Quand mon oncle  qui a reconnu et touché le détecteur de son fils, aussitôt un des agents s’est mis en colère. Il a tapé mon oncle avec son fusil avant de répandre un gaz dans ses yeux", affirme-t-il. Les choses ne tarderont pas à dégénérer. L'agent de la douane a fait des tirs de sommation et les douaniers partiront avec le matériel saisi dans leur véhicule. "Nous les avons poursuivis à moto vers Sékhoto, Dambala Kénioto, puis vers Bokhody". C'est à ce niveau que l'impensable arrivera. 


LIRE AUSSI:
Nigeria: 36 orpailleurs abattus par des voleurs de bétail présumés

Hélas, ce n'est pas la première fois qu'une telle chose arrive. Avant Yamadou, il y a eu Sina Sidibé, Kécouta Sidibé, Mamadou Doudou Diallo et tant d'autres, toujours selon xibaru

C'est ce qui explique que surgisse ou resurgisse le sentiment que les douaniers s'adonnent davantage à un racket qu'à un travail de contrôle pour le compte de l'Etat. 

Les brigades partent en fumée


Les habitants de Kédougou révoltés par cet acte qu’ils qualifient d’abus de pouvoir, ont vandalisé les locaux de la Douane et de la Gendarmerie de Saraya. Une situation qui est selon eux la conséquence du mutisme des autorités administratives qui n’ont jamais réagi aux différentes sollicitations des populations de la zone.

Interrogé sur cet affaire, le maire de Khassanto dans la région de Kédougou a déploré le comportement des agents de la douane dans sa localité. «Ils passent le gros de leur temps à poursuivre les orpailleurs. Nous allons porter plainte contre eux pour que cessent leurs exactions», a-t-il soutenu.

«La douane regrette ce malheureux événement et présente ses condoléances à la famille du défunt», a pour sa part confié Amadou Gambi Diop, lieutenant de la Douane.

Dans son communiqué, le gouvernement du Sénégal annonce par la voix de son porte-parole, Seydou Gueye: «À la suite de l’arrestation des douaniers mis en cause pour les besoins de l’enquête, le parquet a ouvert une information judiciaire pour faire la lumière sur cette affaire. Le Gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour que justice soit rendue».

Coïncidence ou satisfaction, les jeunes de Kédougou se sont calmés ce mercredi mais restent, disent-ils, attentifs à la suite des événements.
  •  
Le 16/02/2017 Par De notre correspondant à Dakar Moustapha Cissé